Tours : 8 balades balisées pour découvrir la métropole d’Indre-et-Loire pendant ce confinement

La métropole de Tours a mis en exergue plus de 500 kilomètres de sentiers que l’on peut parcourir à pieds ou au pas de course. Famille, amis, tout le monde y trouve son compte ! Entre nature, patrimoine et panoramas découvrez votre ville autrement.

© Bblitzmaerker sur Pixabay.com

Un masque, une gourde, une collation et un justificatif de domicile : c’est tout ce qu’il vous faut pour partir à l’aventure. Ce troisième confinement vous permet de vous déplacer dans un rayon de 10 kilomètres autour de chez vous et dans un temps illimité. Plus d’excuses pour ne pas découvrir votre belle métropole tourangelle.

Le site internet de la métropole vous met à disposition des fiches de randonnées via un système open data.

Nous avons sélectionné pour vous 8 randonnées. Pour les plus curieux, 40 autres vous attendent.

Tours dans ses moindres détails

Tout d’abord son centre-ville. Vous y passez sûrement pour aller au travail, pour faire vos courses ou encore aller étudier. Mais le connaissez-vous vraiment ?

Au départ de l’office du tourisme partez en direction du Musée des Beaux-arts. Son Cèdre du Liban vous indiquera le chemin en direction de la cathédrale Saint Gatien et du château de Tours. Il faut ensuite traverser « le pont de fil » pour se retrouver de l’autre côté de la Loire.

Jusque-là cela vous semble familier, mais saviez-vous qu’au n°35 quai Paul Bert était située l’ancienne manufacture de tissage des Trois Tours ? C’était une fabrique de tissus d’ameublement à base de soie.

Plusieurs chemins s’offrent maintenant à vous : direction l’abbaye de Marmoutier pour les plus téméraires ou le château de Belmont pour ceux qui en ont déjà marre.

Lorsque l’on choisit de faire le grand tour, plusieurs manoirs et domaines surgissent au détour des rues. Celui du grand Vaudour près la Closerie de la Mare appartenait à l’abbaye avant la Révolution. Les soldats soignés à Marmoutier y venaient en convalescence se reposer et déguster du vin au bon air.

Après avoir fait ce détour historique jusqu’aux locaux techniques du tramway, il vous faut à nouveau faire un choix : continuer jusqu’à Saint-Cyr-sur-Loire ou y revenir un autre jour ?

Vous avez encore de la force dans vos jambes ? Vous voilà partis pour 5 kilomètres.

Rejoignez l’Espace Naturel Sensible du Val de Choisille et le sentier d’interprétation aménagé par le Département.

Quelques pas suffisent pour passer des marais et prairies humides aux boisements puis aux coteaux escarpés qui dominent la vallée. Grâce aux aménagements de sentiers et à l’installation de panneaux pédagogiques, ludiques et connectés, vous pourrez découvrir toute la richesse de cet espace naturel à votre rythme.

Direction le pont Napoléon pour terminer la rando. Descendez profiter de l’île Simon aux horaires d’ouverture. Le site, habité jusqu’en 1960, a ensuite été réhabilité en parc paysager. Un superbe point de vue vous attend.

Une fois de l’autre côté de la rive vous n’aurez qu’à flâner entre ruelles et bords de Loire pour retrouver votre chemin. Le quartier historique passe par la place Plumereau, bien connue des jeunes. Un lieu de vie où bars et restaurants courent les rues en temps normal…

La Loire et ses vignobles

À pied ou à vélo, vous avez besoin d’espace pour perdre votre regard et regagner votre souffle ? Profitez des sentiers à Rochecorbon, qui vous offriront une promenade entre l’eau et la terre. 

En partant de l’église Notre-Dame-des-Vosnes, prenez le chemin longeant les petits jardins, et poursuivez afin de traverser la Bédoire à l’aide d’un pont. Vous passerez non loin du moulin de Touvoie, qui rappelez-vous, sert de décor au La belle et la bête de Cocteau...  

En traversant les bois, vous vous retrouverez sur les bords du vignoble, lieu de naissance des vins AOC-AOP Vouvray. Rejoignez ensuite le chemin agricole qui serpente entre les vignes, où vous aurez une vue imprenable sur le vignoble.

Redescendez vers la Loire en empruntant “le chemin de Sens”, où vous pourrez profiter d’un panorama sur le fleuve. Vous verrez également sur votre promenade une curiosité du coin : des habitations troglodytiques, c’est-à-dire creusées à même la roche.

Pour près de neuf kilomètres, vous finirez ce parcours avec une vue sur La Lanterne, monument incontournable à Rochecorbon.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par claudeprime (@ccpp37)

Promenade au sentier de la Parcillonne

Dans la commune de Parçay-Meslay, vous avez la possibilité de partir depuis la salle des fêtes pour un tour de dix kilomètres, pas d’inquiétude, le parcours est facile !

Dès le départ, au niveau du bourg, plongez dans le XIe s. jusqu’au XVIIe avec l’église Saint-Pierre, l’ancien logis seigneurial de la commanderie ou la mairie actuelle, située dans “la Grand’Maison”.

Poursuivez au milieu des vignes AOC-AOP Vouvray et admirez les nombreuses maisons anciennes qui jalonnent le parcours.

Après avoir passé le “chemin carrossable Les Chenaux”, vous pouvez continuer sur le sentier nord grâce au balisage jaune, pour regagner le bourg, ou prolonger de trois kilomètres si vous avez la motivation nécessaire sur le sentier sud. Pour cette seconde solution, suivez le balisage rouge.

Suivez le chemin de Bel Air jusqu’à atteindre la Bédoire. Continuez sur la route du vignoble, et vous trouverez sur ce sentier sud des caves et des maisons semi-troglodytiques. 

Prêtez aux domaines viticoles sur votre chemin, car vous aurez de beaux points de vue sur ces derniers.

Envies de lac

Accrochez-vous pour ce sentier de près de dix-neuf kilomètres dans la commune de Joué-Lès-Tours… qui vaut le détour ! Partez de l’allée Michel Serin, près du lac des Bretonnières, pour voir le château des Bretonnières datant du XVIIIe s. 

En vous promenant près des maisons anciennes, vous rejoindrez un second site remarquable, le château de le Marbellière, datant lui du XIXe s.

Vous pourrez emprunter un morceau de La Loire à Vélo, pour apercevoir par la suite le Grand Moulin, qui a été édifié au XVIe s. Vous finirez le chemin en revenant au lac des Bretonnières, où vous pourrez y faire le tour à pied.

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par David Berloquin (@david__etc)

Découverte de Notre-Dame-d’Oé

Si vous voulez voir des champs et du patrimoine historique, ce sentier est fait pour vous ! Neuf kilomètres de marche que l’on peut compléter par le sentier nord pour atteindre treize kilomètres, à vous de choisir votre parcours !

En partant en direction du ruisseau, vous longerez un parc animalier et trouverez une église du XIe s. Vous passerez devant le château de Mazières.

Poursuivez dans les prairies jusqu’au manoir du domaine nommé la Chassetière, construit au XVIIIe s., qui comprend entre autres une cour d’honneur et un jardin à la française.

Faites une halte au parc de la Cousinerie, puis reprenez le chemin en traversant le ruisseau, vous finirez votre balade au lieu-dit le Bas-Champagnié.

De la ville au jardin

Pour quelques heures et neuf kilomètres, laissez-vous porter par un sentier dans la commune de La Riche, pour un grand bol d’air dans les dix kilomètres à la ronde de Tours. 

En partant de l’esplanade de l’hôtel de ville, entrez dans le jardin botanique. Vous y découvrirez de nombreuses espèces végétales… et animales ! Ouvrez l'œil, vous apercevrez flamands roses et chèvres pour le plaisir des petits et des grands.

Chemin faisant, vous verrez le manoir de La Rabaterie, datant du XVe s., qui aurait appartenu à Olivier de Neckere, un conseiller du roi Louis XI.

Louis XI se présentera à nouveau sur votre parcours lorsque vous trouverez sa demeure, le château de Plessis-lès-Tours. Il a subi d’importantes destructions après la Révolution Française, c’est pourquoi aujourd’hui vous pouvez voir un logis royal fait de briques, vestige d’une restauration du XIXe s.

Vous pourrez terminer votre marche au Prieuré St-Cosme, où se mêlent rosiers, vigne, mûriers et autres arbres fruitiers. C’est dans ce lieu de caractère historique et spirituel que l’illustre poète Pierre de Ronsard avait écrit ses derniers vers, c’était entre 1565 et 1585.

De la Loire au Cher

Vous marchez beaucoup ? Ce chemin de plus de vingt kilomètres saura vous contenter ! Il s’inscrit dans la ville de Saint-Pierre-Des-Corps. 

Au départ du parking de l’église, vous emprunterez un parcours qui vous emmènera à travers les jardins ouvriers pour déboucher ensuite sur le quai de la Loire. C’est lorsque vous longerez la Loire que vous bénéficierez d’une vue sur l’île aux Vaches, et l’île des Buteaux. Si vous êtes observateurs, vous trouverez la lanterne de Rochecorbon.

Plus loin, les cultures maraîchères et les habitations anciennes borderont votre marche. Après un bout de piste cyclable, vous pourrez voir la maison de l’éclusier au lieu-dit “Les Granges”.

Vous finirez votre promenade auprès de petites habitation traditionnelles, et une touche végétale avec des jardins.

Petit tour à Saint-Avertin

Ce sentier de huit kilomètres commence avec le tour du lac de Saint-Avertin, qui a été aménagé sur l’ancien lit du Cher. Attaquez la marche jusqu’au port des Graviers, où vous pourrez avoir une superbe vue sur le Cher ! 

Par la suite, vous pourrez admirer le parc du château de Cangé, qui appartient à la ville de Saint-Avertin. Ce château a une histoire insolite: il a été transformé en résidence d’état pour le Président de la République en juin 1940, alors que les Allemands envahissent le pays.

Après ce passage historique, poursuivez jusqu’au bourg, où sur le chemin vous apercevrez un puits, le puits Coëllier. Vous pourrez longer à nouveau le lac, et boucler votre balade en revenant au lac du Vieux Cher.

CARTE. Idées de sorties dans la région

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
confinement : envie d'évasion idées de sorties sorties et loisirs famille société