Tours à l'époque gallo-romaine : une grande reconstitution historique sur le site de Marmoutier, les 28 et 29 août

Publié le
Écrit par Patrick Ferret

Pour la première fois, le site de Marmoutier va accueillir une grande reconstitution vivante avec campement de soldats romains, gaulois et germains. Durant ce week-end familial, de nombreuses activités seront proposées pour découvrir la vie militaire et civile aux premiers siècles de notre ère

Ce nouvel évènement est baptisé Caesarodunum, du nom antique de la ville de Tours. Une fondation romaine dans la plaine alluviale séparant Loire et Cher, qui connaîtra un développement important dès le Ier siècle. Un nom qui évoluera progressivement vers Civitas Turonorum, du nom du peuple originaire de la région.

Si la Région Centre-Val de Loire propose de nombreuses animations et reconstitutions historiques en période estivale, l'antiquité, pourtant fondatrice, est curieusement laissée de côté. C'est en tout cas le constat qu'a fait Bertrand Renaud, adjoint au maire de Tours, délégué aux archives municipales et au patrimoine :

L'abbaye de Marmoutier, comme une évidence

"On a choisi de travailler sur une période jamais ou pratiquement jamais ciblée en région Centre. On y évoque souvent la période médiévale, l'époque moderne, bien sûr, avec les châteaux de la Renaissance, mais on oublie l'antiquité, comme un trou dans l'Histoire. On vise à la fois la vie quotidienne et la vie militaire, avec les Gaulois, les Germains et les Romains. Germains et Gaulois se sont mélangés au fil des siècles avec les différentes invasions, nous en sommes les héritiers. Et les Romains ont façonné nos villes, construit les infrastructures dont on hérite aujourd'hui."

 

 

Pour accueillir cette reconstitution, le service du patrimoine cherchait un site à la fois suffisamment grand et chargé d'Histoire. L'abbaye de Marmoutier (la Ville de Tours est propriétaire du coteau et des terrains qui le bordent) s'est très vite imposée :

"On y est à la croisée des chemins entre culture, patrimoine, archéologie et Histoire, reprend Bertrand Renaud. Marmoutier est l'un des plus grands bastions de l'Occident chrétien médiéval, un site fondé au IVème siècle aprés Jésus-Christ, classé monument historique, qui a fait et fait toujours l'objet de nombreuses fouilles. Les vastes espaces verts y permettent toutes sortes d'initiatives culturelles."

Le site est en effet en capacité d'accueillir plusieurs milliers de personnes sur une seule journée, même si cette année, du fait des conditions sanitaires, une jauge maximale de 1500 visiteurs a été fixée (et le passe sanitaire sera bien sûr demandé pour les plus de 18 ans).

Lui-même historien, l'adjoint au maire délégué au Patrimoine s'étonnait de l'absence de reconstitutions historiques dans une ville au passé aussi riche que Tours. Jusqu'à présent, il fallait en effet se déplacer à Loches ou à Chinon, par exemple, voire dans des départements voisins, pour assister à de tels évènements.

Pour cette première de Caesarodunum, pas moins de 75 "reconstituteurs" issus de 4 compagnies spécialisées en archéologie expérimentale seront sur place ( Les Ambiani, Les Limitis, Lorica Romana, Bagaconervio) ainsi que la compagnie Manège Carré. Et les spectacles et animations se succèderont de 11 à 19h, le samedi 28 et le dimanche 29 août.

Et si Caesarodunum rencontre le succès, l'équipe du service patrimoine espère bien en faire un rendez-vous incontournable pour clôturer la saison d'été culturelle et patrimoniale, sur des périodes de l'histoire pouvant varier d'une année à l'autre.

En attendant, un coup d'oeil sur le programme de la première édition :

 

Renseignements et réservations :

Office de Tourisme Tours Val de Loire 02 47 70 37 37 -

www.tours-tourisme.fr