Tours : barrage filtrant à l'université François Rabelais

Depuis le jeudi 8 mars, un collectif d'étudiants bloque l'entrée de l'université François Rabelais à Tours en Indre-et-Loire. Les étudiants, en solidarité avec ceux de Bordeaux se mobilisent contre le projet de loi Vidal
Université François Rabelais à Tours
Université François Rabelais à Tours © Luc Perot


Barrage filtrant à l'université François Rabelais de Tours

Ce jeudi 8 mars, le collectif étudiant contre la loi Vidal bloque l'entrée de l'université  François Rabelais rue des Tanners à Tours (Indre-et-Loire). Des chaises et des bureaux ont été placés devant les différents points d'entrée. La bibliothèque universitaire et les salles de travail restent accessibles. Les cours ont été annulés. 

Contre le projet de loi Vidal

En solidarité avec les étudiants de Bordeaux qui occupaient leur université et qui ont été délogés par les forces de police mardi 6 mars, le collectif se mobilise contre la loi Vidal. 

Les étudiants protestent contre le projet de loi relatif à l’orientation et à la réussite des étudiants présenté par Frédérique Vidal,
ministre de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation, et notamment contre "la mise en place de la sélection à l'université, la fin de la compensation et contre des coupes budgétaires très importantes".
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
université éducation société