Tours : Breakflip, jeune média spécialisé, devient le deuxième site jeu vidéo le plus visité de France

Né il y a à peine 3 ans, ce média tourangeau a su assurer sa progression jusqu'à être consacré par le classement AFJV comme le deuxième site spécialisé de France. 

La rédaction de Breakflip, dans ses locaux de Tours.
La rédaction de Breakflip, dans ses locaux de Tours. © Breakflip
Nous les avions rencontré il y a deux ans et à l'époque, la salle de rédaction était une chambre à coucher. "A l'époque, on était trois fondateurs et une vingtaine de pigistes bénévoles. Actuellement, on a 7 employés, et nos pigistes ne sont plus bénévoles, on paye toutes les personnes pour leurs prestations, ce qui est rare dans le milieu" précise fièrement Thomas Renaud. Le site internet qu'il a co-fondé, Breakflip, basé à Tours, est devenu en septembre le 2ème site jeu vidéo le plus visité de France. Publié chaque mois par l'Agence Française du Jeu Vidéo (AFJV) sur base des données fournies par Alexa internet.

"Ce classement est neutre, Amazon se fiche de savoir qui est en tête"


Basé sur des estimations de vues, le classement est régulièrement controversé. "Ce classement est neutre, Amazon se contrefiche de savoir qui est en tête ! assure l'AFJV. Un bond de 9 places, c'est vrai, ça peut surprendre, et si c'est un bug ce sera corrigé dans les mois à venir. Mais Breakflip était déjà 11ème en août, ils ne sortent pas de nulle part et leur progression a été constante. Ça fait des années qu'on publie ce classement et on a toujours des mécontents. En général, c'est ceux qui se sont fait dépasser, rappelle notre contact. C'est moins précis qu'avec des statistiques google, c'est vrai, mais Amazon gère une grande partie du trafic internet mondial et est plutôt bien placé pour le mesurer. Ça ne fonctionne pas uniquement avec un plugin comme la rumeur le dit."

"Le classement est tout de même reconnu, c'est assez colossal. Mais c'est surtout l'écart entre les sites qui est intéressant", temporise Thomas Renaud. En effet, l'AFJV consacre le média tourangeau comme le 3 140 site le plus visité du monde. Juste derrière le poids lourd du milieu, Jeuxvidéo.com (1 708e) et, pour la plus grande fierté de l'équipe, loin devant leur écurie d'origine, Millenium (28 140).
 

"C'est le grand public qui joue aux jeux vidéo"


Mais au fait, c'est quoi la recette du succès ? "On s'intéresse à ce qui intéresse les gens, c'est aussi simple. Si pendant une journée, tout le monde ne parle que d'un jeu, on ne va parler que de ça aussi. Si une semaine après, ça s'arrête, on arrête d'en parler. Nos concurrents vont avoir tendance à traiter un jeu de A à Z, jusqu'à ce qu'il s'épuise. On a voulu être plus agiles dans notre façon de travailler."  Breakflip a aussi élargi sa cible : parler au grand public, et pas seulement aux gamers confirmés. "C'est le grand public qui joue aux jeux vidéo. FIFA est le premier élément culturel vendu en France car tout le monde a une console chez soi. Pour toucher le plus large public, tu dois parler aussi au mec qui joue à FIFA une fois par semaine. Une personne veut savoir si le jeu est bien ou va lui correspondre, ce qui va l'aider quand elle y est bloquée... Quand on a compris ça, ça a été exponentiel."

"Image de marque, savoir-faire, professionnalisme", rien que ça


"Ce qu'il y a d'intéressant avec ce classement, c'est pour démarcher. On peut dire qu'on est juste derrière jeuxvidéo.com, un site qui a 20 ans voire plus. Nous, on a trois ans d'existence, et on est déjà deuxième, et avec un écart qui n'est pas si grand. D'un point de vue image de marque, savoir-faire, professionnalisme, on est présents."

Une récompense qui tombe d'autant mieux que Breakflip compte bien se développer à grande vitesse. "On va nommer une rédactrice en chef, Sarah Raymond, qui sera épaulée d'Ivan Alperin. Ils sont avec nous depuis le début et vont prendre en charge le site web. Moi, je vais me concentrer sur la marque Breakflip et son développement."

Breakflip tient aussi à remercier : Grégoire Gerday (Responsable jeux vidéo) et Edouard Denaes (rédacteur spécialisés Blizzard & AAA)

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
jeu vidéo culture