• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • POLITIQUE

Tours : l’équipe de France féminine surclasse l’Uruguay (6-0)

Cette rencontre amicale a surtout été marquée par le but spectaculaire de la Berruyère Charlotte Bilbault, son premier en sélection. / © GUILLAUME SOUVANT / AFP
Cette rencontre amicale a surtout été marquée par le but spectaculaire de la Berruyère Charlotte Bilbault, son premier en sélection. / © GUILLAUME SOUVANT / AFP

En match amical à Tours, l’équipe de France féminine de football se rassure après sa défaite contre l’Allemagne.
 

Par JB

Rien de mieux qu’une victoire pour se rassurer à trois mois de la Coupe du monde à domicile. Après leur défaite face à l’Allemagne (1-0), les Bleues ont surclassé l’Uruguay (6-0), lundi soir, au stade de la vallée du Cher, à Tours. Une victoire qui était à leur portée : les Uruguayennes ne sont pas qualifiées pour le Mondial et elles sont seulement 74e au classement Fifa.
 
 

Premier but pour Bilbault

Sur les côtés de l'attaque, c'est l’ailière Viviane Asseyi qui a ouvert le score. Bien placée après un centre, elle pousse le ballon dans le but vide à la 21e (1-0). Cette rencontre amicale a surtout été marquée par le but spectaculaire de la Berrichonne Charlotte Bilbault, son premier en sélection. Elle s’est offert une ovation au stade de la vallée du Cher avec son énorme frappe en pleine lucarne (36e), à 25 mètres du but adverse. « Il est magnifique, donc il y a forcément beaucoup d'émotion », a savouré la joueuse du Paris FC.

Avant la pause (36e), Valérie Gauvin marque de la tête et enfonce le clou (3-0). Au retour des vestiaires, Grace Geyoro reprend une frappe sur le poteau de la capitaine Henry (4-0), nouveau but de Gauvin (67e), puis une réalisation de Maeva Clemaron (83e).
 

Les cinq buteuses dont Amandine Bilbault n'étaient pas titulaires contre l'Allemagne et ont su se distinguer lors de cette rencontre amicale. "Personne n'a perdu de points", a d'ailleurs apprécié la sélectionneuse Corinne Diacre après le match, en félicitant ses joueuses pour leur "état d'esprit". Les places pour le Mondial s’annoncent chères. Les Bleues ont quatre matchs amicaux pour se préparer et surtout se distinguer pour le Mondial qui aura lieu du 7 juin au 7 juillet.
 

Sur le même sujet

Pourquoi un terminal Pôle Emploi à Artenay ?

Les + Lus