Tours : fermeture du Pont Wilson à la circulation automobile, la polémique ne désenfle pas

Le Maire écologiste de Tours, Emmanuel Denis, a annoncé fin juillet la fermeture du pont Wilson à la circulation automobile à partir du 13 août. Une décision condamnée par tous les élus d'opposition, de Christophe Bouchet (ex-Maire de Tours) à Benoist Pierre (groupe "les progressistes de Tours")
L'unique voie de circulation (Nord-Sud) laissera place à une voie cyclable bi-directionnelle
L'unique voie de circulation (Nord-Sud) laissera place à une voie cyclable bi-directionnelle © P. Ferret/France3 CVDL
C'est le "Pont de pierre" pour tous les tourangeaux. C'est aussi un ouvrage emblématique et un axe majeur dans la traversée nord-sud de la ville. Avec la piétonnisation de la rue Nationale, puis l'arrivée du Tram, sous les mandats de Jean Germain, les automobiles en ont été progressivement écartées.Aujourd'hui 4800 voitures empruntent chaque jour, en moyenne, l'unique voie restante dans le sens nord-sud.
 
Depuis l'arrivée du tramway, moins de 5000 véhicules empruntent chaque jour le pont Wilson
Depuis l'arrivée du tramway, moins de 5000 véhicules empruntent chaque jour le pont Wilson © P. Ferret/France3 CVDL

Annoncée par Emmanuel Denis en conseil municipal le 24 juillet dernier, la fermeture du pont Wilson à la circulation automobile pourrait donc passer pour un aboutissement logique. Mais certains tourangeaux ne l'entendent pas de cette oreille, la décision n'en finit pas d'alimenter les discussions et de provoquer des réactions, parfois vives.

"Comme s'il agitait un chiffon vert"

L'ancien Maire de Tours Christophe Bouchet n'a pas tardé à faire connaître son opposition à ce projet. L'autre groupe d'opposition, emmené par Benoist Pierre, vient de publier un communiqué critiquant aussi cette fermeture.
Conseiller de ce groupe, "les progressistes de Tours", David Chollet estime, parlant du nouveau Maire, qu'"il annonce ça comme s'il agitait un chiffon vert" :

"Il brandit comme un trophée le fait de fermer le pont Wilson. Non seulement ça n'aura pas beaucoup d'effet sur la circulation à vélo, mais en plus ça crispe les gens comme les commerçants qui pensent que l'accès des voitures en centre-ville est nécessaire pour leur chiffre d'affaires."

La méthode, ici, est également mise en cause : "Cette décision n'a même pas été débattue en commission municipale, poursuit David Chollet.
 

Au bout d'un mois de mandat à peine, on se retrouve avec un maire qui décide tout seul, après avoir beaucoup critiqué ses prédécesseurs sur le pouvoir personnel.

David Chollet

Sur le pont Wilson, sans surprise, les automobilistes interrogés semblent plutôt opposés à cette fermeture, tandis que les piétons et cyclistes y sont favorables :
Au volant d'un utilitaire, un homme estime que "c'est une grosse bêtise. les voitures vont se reporter des deux côtés sur les ponts Napoléon et Mirabeau, ça ne passera pas. L'écologie, je suis pour, mais là, il faut vraiment arrêter les bêtises!"

Au sortir du pont, Jean-Yves, cycliste, estime, quant à lui, que "c'est une très bonne chose. Il y aura un côté cycliste et un côté piéton, ce sera forcément moins dangereux. Entre piétons et cyclistes, il n'est pas toujours évident de s'entendre..."
 
Au sol, les marquages indiquant la piste cyclable, à côté de la voie réservée aux piétons, ont d'ores et déjà été effacés.
Au sol, les marquages indiquant la piste cyclable, à côté de la voie réservée aux piétons, ont d'ores et déjà été effacés. © P. Ferret/France3 CVDL

L'avis de Jean-Yves est évidemment partagé par le Collectif Cycliste 37. En charge des aménagements pour l'asso tourangelle de défense des usagers du vélo, David Sellin rappelle : "Cette fermeture du pont Wilson aux voitures pour créer une piste vélo bi-directionnelle, nous l'avions proposée dans le cadre du déconfinement dans un document intitulé "Tous à pied et à vélo!""

Un premier tronçon entre la place Choiseul et la gare de Tours

Le CC 37 imaginait alors un trajet se poursuivant par la rue Marceau pour rejoindre la gare de Tours. La nouvelle équipe municipale a préféré un trajet parallèle, passant, à l'Est de la rue Nationale, par les rues Voltaire, Corneille et Buffon.
David Sellin relève une difficulté : "A la sortie Sud du pont, sur le quai Malraux, cyclistes et piétons vont se retrouver sur le même trottoir, avant l'arrivée rue Voltaire, ce qui n'est pas satisfaisant. Si on veut vraiment que les vélos empruntent ce nouvel axe et arrêtent d'aller tout droit par la rue Nationale, il faudra que la connexion se fasse mieux. Les trottoirs partagés ne sont pas un aménagement cyclable!"
 
Des trottoirs partagés entre cyclistes et piétons sur l'avenue André-Malraux
Des trottoirs partagés entre cyclistes et piétons sur l'avenue André-Malraux © P. Ferret/France3 CVDL


Le pont Wilson fermé avec un jour d'avance

Si c'est ce jeudi 13 août que l'équipe d'Emmanuel Denis dévoilera en détails son projet de de portion cyclable sécurisée et bidirectionnelle entre la gare de Tours et le bas de la Tranchée (place Choiseul), la fermeture effective du pont pour les automobilistes semble être dès ce mercredi comme l'ont constaté nos confrères de France Bleu. Initialement cela était prévu le 13 août. 
 
En tout cas, l'ambition du maire est d'en faire "la colonne vertébrale du futur Réseau Cyclable Tourangeau (RCT) qui sera développé tout au long du mandat".



 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
environnement mobilité économie transports