Interdit par la préfecture puis autorisé par la justice, un rassemblement d'extrême droite a bien eu lieu à Tours

À Tours, le rassemblement d'extrême droite, d'abord interdit par la préfecture puis autorisé par le tribunal administratif d'Orléans a bien eu lieu ce samedi 16 décembre.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

Une trentaine de personnes s'est rassemblée devant le Palais de justice de Tours. Une manifestation en hommage au jeune Thomas, adolescent de 16 ans tué lors d'une fête de village à Crépol dans la Drôme dans la nuit du 18 au 19 novembre dernier

Les manifestants ont notamment scandé "Darmanin démission", "justice pour Thomas" ...Dans un tract distribué sur place, les manifestants d'extrême droite partagent leurs revendications. Parmi elles, "l'arrêt total de l'immigration, l'application immédiate de toutes les OQTF, la justice ferme pour les assassins de Thomas et reconnaissance du motif de racisme anti-blanc ou la démission de Gérald Darmanin"

Un rassemblement interdit par la préfecture d'Indre-et-Loire, le jeudi 14 décembre, pour éviter "tout risque de trouble à l'ordre public". Mais après un recours du collectif d'extrême droite, l'arrêté préfectoral a ensuite été suspendu par le tribunal administratif d'Orléans le vendredi 15 décembre.