• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • POLITIQUE

Au Blanc (Indre) : les élus ne désarment pas pour sauver la maternité

© France 3 Centre-Val de Loire
© France 3 Centre-Val de Loire

Les élus de la commune du Blanc (Indre) et de ses environs ont déposé, en décembre, une requête en annulation contre l’arrêté de fermeture de la maternité du Blanc. La requête sera plaidée ce lundi 21 janvier.
 

Par Isabelle Racine

Le 25 octobre 2018, à la demande de la directrice du Centre Hospitalier Châteauroux‐Le Blanc, l’Agence Régionale de Santé a décidé la fin des accouchements à la maternité du Blanc dans l’Indre.
Vous vous en souvenez, cette décision a été fortement contestée par la population du territoire blancois et par ses élus. Des manifestations, des occupations, des marches ont été organisées mais jusque-là  rien n’y a fait. Les autorités n’ont pas varié, arguant du fait que cette maternité est dangereuse.

Le feuilleton continue au Blanc dans l’Indre.

C’est désormais par voie de justice que la mairie du Blanc, la Communauté de Communes Brenne Val‐de Creuse, celle du Coeur de Brenne, le Parc National Régional de la Brenne, le Comité de Défense des usagers du site Hospitalier du Blanc entendent contester la légalité de la décision de fermeture de la maternité, tant sur la forme que sur le fond. Ils ont donc, en décembre dernier, déposé une double requête (en annulation et en référé‐suspension) auprès du tribunal administratif de Limoges contre l’arrêté de fermeture de la maternité du Blanc.
Cette requête sera plaidée ce lundi 21 janvier.

"Au‐delà de la reprise des accouchements, incontournable exigence de la population blancoise, les arguments qui seront développés sont de nature à interroger la légalité de la fusion entre le site du Blanc et celui de Châteauroux, fusion qui a vu le jour au 1er janvier 2017." Elus du Blancois

 

Sur le même sujet

Maltraitance animale : l'ours Mischa soigné en urgence au refuge de

Les + Lus