• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • POLITIQUE

Canicule : comment les autorités s'organisent pour aider les personnes vulnérables ? L'exemple de Châteauroux

La canicule touche particulièrement les personnes âgées. / © MAXPPP
La canicule touche particulièrement les personnes âgées. / © MAXPPP

Pour faire face à la canicule, différents dispositifs ont été mis en place dans la région pour les personnes vulnérables. Comme à Châteauroux, où des sans-abris sont accueillis dans un gymnase.
 

Par Victor Lengronne

La Direction générale de santé a incité les mairies et les préfectures à mettre en place des mesures pour protéger les concitoyens de la canicule, dans un communiqué du 23 juillet. 4 départements sur 6 de la région Centre-Val de Loire sont en vigilance orange, le Loiret et l'Eure et Loir sont passés en vigilance rouge canicule. A Châteauroux, où le record de température a été battu, les personnes vulnérables sont aidées, aussi bien les sans-abris que les personnes âgées ou les enfants. On fait le point dans cette commune.

 
Sans-abris : un gymnase utilisé pendant l'été, une première 


La Direction générale de santé avait demandé aux préfets de veiller "à augmenter le nombre de places d’hébergement d’urgence" en vue de la semaine de canicule. La préfecture de l’Indre a demandé une solution à la mairie, qui a proposé le gymnase Suzanne-Lenglen, près de la gare de Châteauroux. D’autant plus que, selon certains sans-abris accueillis – ils étaient une vingtaine mardi – tous les centres d’accueil du département sont débordés.

"On aurait dormi dehors", a dit l’un d’entre eux au directeur de cabinet de la mairie de Châteauroux, Xavier Elbaz, qui est venu aider mardi les bénévoles de la Croix-Rouge, extrêmement impliqués. L’association a acheté le matériel (lits, tentes, alimentation et boisson notamment) et est mobilisée en permanence dans la salle semi-enterrée, "une des plus fraîches à notre disposition", selon Elbaz.
 


Le gymnase était utilisé depuis deux hivers et les vagues de froid. Mais jamais il n’avait été utilisé pendant la canicule. "Le dispositif, prévu jusqu’à demain (jeudi) pourrait être entendu selon les températures", avoue le bras droit de Gil Avérous.


Personnes âgées : 700 septagénaires sur un fichier spécial "canicule"


Par l’intermédiaire du Centre communal d’action sociale (CCAS), plus de 700 personnes de plus de 70 ans se sont inscrites sur une liste depuis la fin du mois de juin et le premier épisode de canicule. Lors de ces fortes chaleurs, elles sont appelées une par une par le CCAS et des bénévoles pour qu’elles donnent de leurs nouvelles. Si ce n’est pas le cas, un déplacement au domicile est envisagé.
 


Enfants : pas de clim dans le centre de loisirs avant l'été prochain

Pour Xavier Elbaz, seuls deux établissements pour enfants manquent de climatisation. "Pour les crèches, le chantier est terminé", assure t-il. Restent le Relais pour les assistantes maternelles (RAM) de Châteauroux et le centre de loisirs de la Valla.

Pour le premier, le manque de climatisateurs mobiles "en rupture de stock", a été résolu et la mairie a finalement réussi à s’en procurer. Les travaux d'installation ont lieu ce mercredi. "Les assistantes maternelles sont pressées de venir dès demain avec l’enfant dont elles s’occupent", se réjouit le directeur de cabinet du maire.

Pour le centre de loisirs, rien ne sera opérationnel avant l’été. "Les élus s’en sont préoccupé et ont pris la décision d’installer la climatisation dans la salle d’activité", explique t-il. Le devis est en cours, des travaux "de grande ampleur" vont être menés cet été pour que le système soit actif l’été prochain.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

La colére des bénévoles face à la précarité

Les + Lus