La statue de Gérard Depardieu a été retirée, ce lundi 18 décembre, du musée Grévin. Une décision qui intervient après la diffusion, dix jours plus tôt, d'un Complément d'enquête qui lui était consacré et nommé "la chute de l’ogre". L'acteur né à Châteauroux, dans l'Indre, continue sa chute.

"L’ogre" continue de chuter. Gérard Depardieu ne trône plus au musée Grévin à Paris. Après les accusations d'agressions sexuelles et l'émission "Complément d'enquête" qui lui était consacré sur France 2, l'acteur voit son double de cire retiré du musée Grévin. Il avait pris place dans le circuit en 1981.

Une information confiée par la direction de l'établissement à l'AFP "devant les réactions négatives des visiteurs, ainsi que sur nos réseaux sociaux".

Succession d'évictions depuis la révélation des propos sexistes 

Mis en examen pour viol depuis 2020, Gérard Depardieu conteste les accusations. En juin 2023 déjà, sa tournée "l'Aigle Noir" avait fait réagir plusieurs associations de lutte contre les violences faites aux femmes, notamment lors de son passage à Tours, en Indre-et-Loire.

Ce sont les images de l'émission "Complément d'enquête" diffusées sur France 2, qui ont déclenché de vives réactions en France et à l'étranger. Sur ces images, Gérard Depardieu multiplie les propos misogynes et insultants en s'adressant à des femmes, rappelle l'AFP.

En fin de semaine dernière, l'acteur de 74 ans, né à Châteauroux dans l'Indre, a été radié de l'Ordre national du Québec et de son titre de citoyen d'honneur de la commune d'Estaimpuis (Belgique).

En France, la ministre de la Culture Rima Abdul Malak a annoncé vendredi 15 décembre une procédure disciplinaire de l'ordre de la Légion d'honneur, qui pourrait mener à son retrait. Gérard Depardieu avait immédiatement répondu en affirmant mettre cette prestigieuse distinction "à la disposition" de la ministre.

Sa famille dénonce une "cabale"

Du côté de ses soutiens, la famille de Gérard Depardieu a ensuite dénoncé "une cabale", dans une tribune publiée par le Journal du dimanche, en déplorant notamment une "rage collective" contre l'acteur.

Le musée Grévin rassemble les statues de 250 personnalités historiques et contemporaines. La poupée de cire de Pierre Palmade avait aussi été discrètement rangée en février 2023, après l'accident causé par l'humoriste de 54 ans, alors qu'il avait consommé des stupéfiants.

Avec AFP.