L'Indre mise sur les télétravailleurs pour se développer

Le département a lancé en juin dernier, "Indre Working box", un savant mélange de découverte touristique du territoire et d’hébergement professionnel, imaginé par l’A2I, l’agence d’attractivité du territoire. Huit packs, tous différents, sont proposés aux travailleurs des villes pour venir télétravailler et découvrir par la même occasion un nouveau cadre de vie.

Surfer sur la vague de la pandémie et permettre aux télétravailleurs des villes de goûter aux joies de la campagne ? L’idée a séduit bon nombre de départements, qui multiplient les actions dans l’espoir d’attirer de nouveaux habitants, lassés des difficultés inhérentes à la vie urbaine.

Dans l’Indre l’agence d’attractivité de l’Indre, a pour mission  d’assurer la promotion du département via son site internet, ses brochures et les salons nationaux et internationaux auxquels elle participe. Elle développe la marque Berry Province et tout ce qui concerne le tourisme.

Mais son rôle s’étend aussi à l’économie du territoire et au domaine de la santé. Dans le but de faire venir de nouvelles forces vives pour le département, quoi de mieux que de séduire des télétravailleurs à même de tomber sous le charme de la qualité de vie qu’offre le Berry. C’est dans cet esprit qu’est née l’idée de créer ces fameux packs.

C'est quoi le concept des "working box" ?

Vous connaissez sûrement le principe des box, qui permet de découvrir des lieux de villégiatures ou d’activité. Sur ce modèle la working box propose différentes offres d’hébergement, la personne réserve a minima deux nuits dans un hôtel, un gîte, une chambre d’hôte ou un hébergement insolite et en contrepartie un accès lui est offert pour un des huit espaces de coworking que compte le département.

Il en existe trois à Châteauroux, un à Chabris, Issoudun, Le Blanc, Mézières-en-Brenne et la Châtre.

L’idée c’est de montrer qu’on est aussi bien équipé que les grandes métropoles, mais qu’on a le cadre en plus.

Michel Legarle chargé de mission à l’A2I

"Ce sont des endroits très accueillants neufs, ou récemment installés". Bien sûr le but ultime c’est d’encourager les télétravailleurs à venir s’installer en Berry.

Des internautes intéressés

Lancée en juin dernier, la working box a fait des "touches" auprès des internautes précise-t-il. Une centaine de personnes ont déjà contacté l’agence pour mettre en place un séjour adapté à leurs envies.

En plus pour le lancement de l’opération, interrompue par la période estivale, un système de prix attractif a été mis en place. Des chèques de remise pouvant monter jusqu’à 160 euros pour l’hébergement ainsi que 40 euros à utiliser chez les restaurateurs. De quoi permettre d’expérimenter le télétravail en Indre à bas coût, tout en découvrant le département de près.

"Aujourd’hui, le télétravail est en train de se démocratiser, surtout dans les villes qui sont notre cœur de cible. Les entreprises ont décidé d’intégrer le télétravail à la vie de l’entreprise".

Le projet débuté en juin, devait prendre fin après les vacances de Novembre. Mais devant l’intérêt suscité par cette proposition, ces concepteurs ont décidé de le faire durer dans le temps, car six mois après sa mise en place, ils s’aperçoivent que le télétravail est entré dans les mœurs de manière durable, notamment chez les jeunes cadres. Et dans cette perspective, l’Indre à deux heures de Paris en train, a une carte à jouer.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
tourisme économie insolite