Paris 2024 : "Viens tirer un coup à Châteauroux", le coup de com' qui ne passe pas

"Viens tirer un coup", le slogan est accrocheur et fait référence aux épreuves de tir sportif des Jeux olympiques Paris 2024, qui se dérouleront à Châteauroux du 27 juillet au 5 août prochain. La boutique Ma Province surfe sur la vague avec des goodies qui ont fait beaucoup réagir sur les réseaux sociaux.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

Dans la boutique Ma Province située au centre-ville de Châteauroux trône depuis mardi dernier un tout nouveau mug qui ne cesse de faire parler de lui depuis. "Viens tirer un coup", une phrase accrocheuse et un succès immédiat. "Au début, c'est parti d’un jeu de mots, on voulait remettre de l’engouement et du fun autour des J.O. Sans avoir la licence pour faire des choses officielles avec les Jeux olympiques, on a quand même voulu rebondir. L’idée, c'était de créer une pièce collector", raconte Komlavi Dadzie, gérant de la boutique Ma Province.

Dès le lendemain de sa mise en vente, le mug était déjà en rupture de stock. Mais si l’accueil a été très favorable en boutique, sur les réseaux sociaux, les avis sont bien plus divisés.

"Ils veulent vraiment faire passer Châteauroux pour une ville de beaufs arriérés ?"

"C’est beauf-land quoi", "pépite sexiste… Certains internautes ont ri jaune. "C’est tellement ancré que l’on va encore passer pour des féministes intégristes. Oui, ce type de goodies est sexiste… Enlevez-nous vos horreurs et je vous invite à vous intéresser aux violences sexistes", commentait une internaute au compte féministe affiché sur Instagram. Une autre internaute ajoute :"Vraiment de mauvais goût à mon sens. À se demander quelle image vous voulez donner à Châteauroux !". Car les coups de Com’ de Châteauroux ont la fâcheuse tendance à faire déferler les réactions sur les réseaux sociaux.

On se souvient de la polémique des massifs à la forme phallique évocatrice érigée sur la Place de la République en 2022. Le groupe d’opposition Châteauroux Demain a lui aussi réagi sur le réseau social Facebook. "Consternant : en 2024, après MeToo et Balance ton porc, ils veulent vraiment faire passer Châteauroux pour une ville de beaufs arriérés ? Décidément les JO déchaînent les publicités pourries : on avait déjà eu l'affiche de "Châteauroux Métropole" proclamant que ' l’important n'est pas de participer, mais de gagner', espérons qu'on va s'en tenir là !". Car pour ce groupe d’opposition, il y avait d’autres messages à faire passer pour valoriser le territoire :

On a l’impression que tout est fait pour attirer l’attention sur Châteauroux avec les J.O, mais la publicité n’est pas la bonne. D’autant que le contexte est vraiment mal choisi pour ce genre de phrase… Ça ne donne pas une bonne image de Châteauroux.

Charline Laurent, élue d’opposition au conseil municipal pour le groupe Châteauroux Demain.

Tony Imbert, Vice-Président de l’agglomération de Châteauroux temporise: "Ma Province est une entreprise privée, je comprends totalement que cela ait pu provoquer des réactions et je ne dis pas que nous cautionnons, mais il n’y a pas lieu de politiser le sujet".

Une collection éphémère

Si le gérant de Ma Province s’attendait à ce que sa punchline fasse réagir, il n’imaginait pas être accusé de sexisme. "On savait que le côté beauf ressortirait un peu dans les commentaires. Mais on n’imaginait pas un parallèle avec MeToo ou Balance Ton Porc…Tout ce que nous voulions, c’était de lancer un produit atypique, collector".

Un produit collector qui restera édité en limité. Si quelques mugs et tote bags made in France supplémentaires devraient bientôt arriver en boutique, Komlavi Dadzie ne prévoit pas de décliner sa phrase accrocheuse sur d’autres supports. Dans ce même esprit d’éteindre la polémique, les commentaires sous la publication Facebook de Ma Province ont été restreints par le gérant.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité