VIDEO. Homophobie : Christophe Beaugrand et son mari Ghislain Gerin à Châteauroux à la rencontre de collégiens

Publié le

Le 17 mai c'est la journée mondiale de lutte contre l'homophobie. Pour l’occasion, le collège Beaulieu de Châteauroux a invité deux ambassadeurs de la cause : l'animateur Christophe Beaugrand et son mari Ghislain Gerin, échanges, ateliers se sont déroulés pour empêcher les actes de harcèlement.

Ils sont venus pour initier un dialogue, effacer les préjugés. Christophe Beaugrand et son mari ont aussi écouter des témoignages, comme celui de Paul, un collégien castelroussin, humilié par d’autres enfants.

"Régulièrement, on me chahutait dans les vestiaires, dans les toilettes …Aujourd’hui je ne le vis pas si mal que cela, car j’ai de très bons amis qui m’accompagnent , tous les jours, ils m’encouragent."

Un témoignage qui a ému l'animateur TV. 

Il nous expliquait qu’il avait peur d’aller aux toilettes, parce que quand il y allait, on tapait contre sa porte, en disant "sale pédé", vous imaginez cela au quotidien, pour un enfant de 12 ans, quelle force de caractère, il lui faut pour lutter.

Christophe Beaugrand, parrain de l'association le Refuge

Parrain de l’association Refuge, Christophe Beaugrand milite, au quotidien, pour que la cause de harcèlement devienne d’utilité publique :"Lorsque l’on rencontre un gamin comme lui, on se rend compte de l'importance de ce type d’intervention dans les collèges. La prévention est primordiale. Les collégiens ont déjà travaillé sur le harcèlement. Chaque parent doit se rendre compte que cela peut arriver à tout le monde, et pour n’importe quel prétexte." C’est tout l’enjeu de cette journée organisée par le collège Beaulieu de Châteauroux : des échanges, des ateliers, des jeux afin d’effacer clichés et préjugés. Christophe ajoute " Certains perçoivent mal la conséquence de leurs actes, bon, on fait juste de petites moqueries, on s’amuse, on rigole entre nous, mais là, ils se rendent compte que cela peut avoir des conséquences terribles. Nous ne voulons pas dramatiser et dire que dès lors que nous sommes homos, c’est catastrophique, mais il faut prévenir tout en montrant un exemple positif, on peut être homo, marié, heureux avoir des enfants, être épanoui et avoir sa place dans la société !"

"La société a évolué, heureusement "

L'adoption pour les couples de même sexe en France est désormais un fait acquis. Ghislain Gerin et Christophe Beaugrand en témoignent avec brio. Arborant fièrement son badge anti-homophobie, une collégienne témoigne : "Ce n'est pas des hétéros, mais cela ne me choque pas du tout que deux hommes ou deux femmes aient des enfants, ils ont le droit car ils sont mariés. Et même, ils font ce qu’ils veulent. La société a évolué, heureusement !"
Difficile à 12 ans, d’assumer sa différence. Courageux, Paul, tient à faire passer un message : "C’est la chose principale : quand on subi des pressions, il faut en parler en fait, plus on attend, plus c’est difficile au quotidien. Cela peut pousser au suicide, on arrive à voir des choses sombres."