Violences urbaines : un couvre-feu instauré à Tours, Châteauroux et Amboise pour les mineurs

À Châteauroux, le maire (LR) Gil Avérous a pris des mesures, en lien avec le préfet de l'Indre, suite aux violences urbaines qui ont eu lieu dans sa ville durant la nuit de jeudi 29 à vendredi 30 juin. Un couvre-feu pour mineurs non accompagnés est instauré chaque nuit, jusqu'au 3 juillet. Même mesure dans l'agglomération de Tours et à Amboise.

Face à la crainte de nouvelles émeutes, les préfets ont dégainé les grandes mesures. Sur demande du maire (LR) Gil Avérous, un couvre-feu a été décrété à Châteauroux pour les mineurs non accompagnés de 22h à 6h du matin dès ce vendredi 30 juin, et jusqu'à lundi 3 juillet.

La même mesure a, depuis, été décidée par le préfet d'Indre-et-Loire à Amboise, et dans l'agglomération tourangelle. À savoir les communes de Tours, Saint-Pierre-des-Corps, La Riche et Joué-lès-Tours.

"Vu le degré de violence, on ne peut pas ne pas prendre de mesures coercitives. On n'est pas sur de l'incivilité, on est sur de la violence urbaine", s'insurge Gil Avérous, interrogé ce vendredi par France 3 Centre-Val de Loire.

Durant la nuit, comme partout ailleurs dans la région, les violences ont éclaté entre 22 heures et 2 heures du matin, selon l'élu. Deux individus ont été interpellés à l'échelle de l'agglomération. Elles font suite au décès d'un adolescent tué à Nanterre, lors d'un contrôle de police.

Huit policiers nationaux et trois agents municipaux ont été blessés à Châteauroux et de nombreuses dégradations ont été relevées, parmi lesquelles des actes de vandalisme contre la bibliothèque du quartier Saint-Jean.

Deux mesures fortes pour éviter de nouvelles dégradations

Ce vendredi 30 juin, au lendemain des violentes altercations ayant éclaté dans la ville aux 44.000 habitants, la décision de mettre en place des mesures fortes a donc été prise, en accord avec les services de l'État.

Durant tout le week-end, entre ce vendredi 30 juin jusqu'à lundi 3 juillet au matin. "Nous avons décidé cela ce matin, en accord avec le préfet de l'Indre", précise Gil Avérous.

Il s'agit d'e mettre en place un "couvre-feu à l'attention des personnes mineures non accompagnées, de 22 heures à 6 heures", peut-on lire dans un communiqué.

La fermeture des parkings publics Diderot, Les Halles, Centre-ville et Équinoxe seront fermés de 21 h 30 à 6 heures. "Il est donc conseillé aux usagers de stationner en dehors de ces parkings"

Tout n'est pas parfait, mais on investit beaucoup dans les quartiers.

Gil Avérous, maire de Châteauroux

Gil Avérous estime que cette violence n'a pas de raison d'être. "Il ne s'est rien passé ici, il n'y a pas de violences policières. C'est du mimétisme de ce qui se passe à Paris", estime-t-il.

On n'a pas l'argent deux fois, c'est leurs quartiers qu'ils détériorent.

Gil Avérous, maire de Châteauroux

Pire, ces agissements portent selon lui atteinte principalement à ceux qui les causent. "Il y a deux ans, j'ai inauguré un gymnase qui avait été détruit par un incendie il y a dix ans", se souvient-il.

Les dégradations de biens et de bâtiments publics engendrent des frais que la ville ne peut pas assumer. "Et ça ne ramènera pas le jeune de 17 ans. Non, ça ne le ramènera pas à la vie", insiste-t-il.

Des décisions, au niveau du département et de toute la région

Comme dans toute la région Centre-Val de Loire, au lendemain des affrontements qui ont éclaté dans plusieurs villes du pays, d'autres mesures sont prises. 

Dans l'Indre, "la vente, [le] transport et l'utilisation de produits chimiques, inflammables, explosifs ou pyrotechniques" sont réglementés par arrêté préfectoral. Une "interdiction temporaire" est également prononcée concernant le "port et le transport d'armes et de munitions".

En milieu d'après-midi, le ministre de l'Intérieur intervient auprès des préfets

S'adressant aux préfets, le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin a demandé, ce vendredi 30 juin, l'arrêt des bus et tramways, dans toute la France, dès 21 heures.

Mise à jour à 18h18 : Ajout des couvre-feux en Indre-et-Loire.

L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Centre-Val de Loire
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité