Dans une commune de l'Indre 5/5 : Moissons Nouvelles accueille des enfants en difficulté pour leur faire reprendre pied

© J.Roché / France Télévisions
© J.Roché / France Télévisions

À Pellevoisin, l’association Moissons Nouvelles accueille des enfants présentants des troubles du comportement ou de la personnalité. Ils sont accompagnés sur le plan éducatif, pédagogique et thérapeutique. 

Par Juliette Roché

À la sortie de Pellevoisin, l’ancien Grand Hôtel Notre-Dame ne passe pas inaperçu. Le bâtiment du début du 20ème siècle est non seulement imposant, mais chargé d’histoire. Après avoir hébergé les pèlerins du sanctuaire Notre Dame de la Miséricorde au début du 20ème siècle, il a été transformé en lieu d’internement des membres du gouvernement Français opposés au régime de Vichy. Aujourd’hui, et depuis les année 60, il accueille l’association Moissons Nouvelles. Cette association nationale soutient familles et enfants démunis, isolés ou en difficulté d’adaptation en proposant des solutions à l’insertion. Elle a d’ailleurs des antennes un peu partout en France. 


L’association Moissons Nouvelles s’occupe d’enfants en grande difficulté « possédants leurs capacités cognitives intactes » précise Kheira Chaouch, directrice de l’établissement. Agés de 6 à 18 ans, ces enfants ont tous vécu des situations familiales difficiles liées à la maladie et à des situations de grande précarité. Ces mineurs ne sont pas placés dans l’association par décision de justice. Ils sont tous intégrés à la structure à la demande des parents via la maison départementale des personnes handicapées (MDPH). 
 

"Les enfants restent en moyenne 3 ans chez nous, mais rien ne peut se faire sans les familles" Kheira Chaouch


À Pellevoisin, 49 enfants sont accueillis en internat, et près de 96 jeunes sont suivis par la structure sur l'ensemble du département de l'Indre cette année scolaire. En fonction des profils, certains mineurs dorment chaque soir à l’internat mais sont scolarisés dans des écoles environnantes. Pour d’autres, l’institution scolaire est un vrai repoussoir, alors c’est au sein de Moissons Nouvelles qu’ils suivent leur cursus. "Quand on qualifie ces enfants de bons à rien dans l'école publique, le retour est difficile," explique la directrice du pôle Centre de Moissons Nouvelles. Une scolarité au sein de l’association avec un intérêt tout particuliers aux élèves. Des classes très réduites de 5 élèves sont encadrées par un enseignant de l’éducation nationale, un coordinateur pédagogique et un référent parcours scolaire. L’association a inauguré en 2020 un nouveau bâtiment pour des salles de classe toute neuves.

Envie d'en savoir plus ?

Notre journaliste s'est rendue pendant 4 jours dans l'Indre. À la suite de ce séjour, différents sujets de proximités ont été réalisés. Pour les découvrir, cliquez sur les flèches ci-dessous.
 




 

Sur le même sujet

Les + Lus