Dans l’Indre, une passerelle himalayenne pour le passage de la flamme olympique

Elle enjambe la Creuse et verra passer la flamme olympique le 27 mai 2024 : une passerelle himalayenne flambant neuve vient d’être inaugurée dans le Sud de l'Indre, après plusieurs mois de travaux

Elle est dite himalayenne parce que suspendue et parce qu’elle se caractérise par son faible poids et sa transparence, comme celles que l’on trouve dans la chaîne de montagne. Longue de 150 mètres, la passerelle relie les communes de Cuzion et Baraize, dans le sud de l’Indre. La flamme olympique doit l’emprunter lundi 27 mai.

Défi technique

"Ça a été un défi technique, du fait de la grosseur des câbles et du fait de sa longueur… C’est la plus longue passerelle jamais réalisée par l’entreprise. L’autre défi qu'on a réussi à relever était de boucler le chantier en quatre mois", se félicite Esteban Précigout, chef de chantier pour l’entreprise Joly et Philippe, en charge du projet.

Si sa construction avait été prévue dès 2020 par le gestionnaire, le syndicat mixte du lac d’Eguzon, la perspective des Jeux olympiques et des épreuves de tir sportif dans l’Indre a accéléré le calendrier. Les travaux ont commencé il y a quelques mois seulement, avec des opérations de dynamitage pour laisser place aux points d’ancrage de l’ouvrage.

Depuis lundi 13 mai, elle est ouverte aux piétons. "On peut y marcher, y courir comme on veut… Elle sera cependant interdite aux véhicules motorisés et aux chevaux . A vélo, le mieux sera quand-même de la passer le pied à terre", précise Esteban Précigout.

Le coût de la construction, un peu plus d'un million d'euros, a été pris en charge à 80% par l'Etat et les collectivités territoriales.

Outil de développement touristique

Les collectivité territoriales voisines en attendent des retombées. "C'est un moment historique pour la commune et la vallée de la Creuse : le seul pont himalayen de la région Centre, qui va voir passer la flamme olympique... C’est un bonheur et une grande fierté", se réjouit André Guilbaud, maire de Cuzion. "Elle est importante pour l’attractivité du territoire, son développement économique. C'est un moyen de faire venir le maximum de gens pour qu’ils profitent de cette belle vallée de la Creuse", ajoute-t-il.

Car l'édifice a été bâti dans un secteur prisé des randonneurs. Il permet à deux chemins de grande randonnée de se rejoindre : le GR de la Vallée de Creuse et le GR 654.

► Suivez toute l'actualité des Jeux Olympiques de Paris 2024 grâce à la chaîne numérique que lance France Télévisions, rendez-vous sur : France.tv