Le groupe britannique GFG veut reprendre AR Industries

AR Industries à Diors (Indre) / © F3
AR Industries à Diors (Indre) / © F3

Le groupe britannique GFG s'est positionné poiur reprendre AR Industries. Le fabricant de roues, installé à Châteauroux (Indre), emploie 390 salariés. Il a été placé en redressement judiciaire en janvier 2018. 

Par Ch.L

Liberty House, filiale de GFG, est la seule entreprise à avoir déposé une offre ferme pour reprendre le fabricant de jantes pour l'automobile. La proposition prévoit la reprise de 380 personnes.  

Pour s’engager dans la reprise, GFG émet néanmoins une condition relative aux engagements de commandes des deux principaux clients de l'usine Renault/Nissan et PSA.

GFG est dirigé par l'homme d'affaires indien Sanjeev Gupta. Le conglomérat britannique emploie 12.500 personnes. Il est présent dans l'industrie, l'énergie et le secteur de l’acier. Sanjeev Gupta estime que la reprise d'AR Industries serait "une étape majeure" pour son implantation en France.

Si la reprise se concrétise, GFG annonce un investissement d'1,4 million d'euros dès 2018, puis une mise à niveau de l'outil industriel de 2 millions par an. La proposition de reprise de CFG devrait être à nouveau examinée lors de la prochaine audience du tribunal de commerce d'Orléans avant fin avril. 

Sur le même sujet

Musée Girodet à Montargis : un musée rénové (épisode 1/4)

Les + Lus