Indre : un train direct supplémentaire pour les défenseurs de la gare d’Argenton-sur-Creuse

Les actions stop train ont payé. Les défenseurs de la gare d’Argenton-sur-Creuse ont été entendus. Dès la fin du mois, un train direct supplémentaire permettra de rejoindre Paris.

Les membres du Comité de défense de la Gare d'Argenton sur Creuse étaient à nouveau sur le front ce vendredi pour défendre leur droit à avoir plus de dessertes de trains en gare.
Les membres du Comité de défense de la Gare d'Argenton sur Creuse étaient à nouveau sur le front ce vendredi pour défendre leur droit à avoir plus de dessertes de trains en gare. © Comité de défense de la Gare d'Argenton sur Creuse

Satisfaction pour les militants de l’association réunis à la gare pour la quatrième action stop train depuis le début de l’année. Ils n’ont pas eu besoin de descendre sur les voies. Leur revendication a finalement été entendue.

A partir du 31 mai, L’Intercités 3634 s’arrêtera à Argenton à 9h59, pour une arrivée prévue à Paris à 12h19. Dans l’autre sens, l’arrêt est rétabli sur l’Intercités 3621 qui quitte la gare d’Austerlitz à 9 h 41.

Au total, les usagers bénéficieront de trois liaisons directes par jour avec la capitale dans les deux sens. Une revendication finalement entendue, face à la détermination du comité.

En conséquence les deux actions stop train programmées les 21 et 26 mai prochains ont été annulées.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
trains régionaux économie transports sncf ruralité