Patrimoine. Une église insolite dans l'Indre

Publié le Mis à jour le

Dans la petite commune du Menoux, l'artiste Bolivien Jorge Carrasco a réalisé, sans aucun doute, le décor le plus surprenant de la deuxième moitié du XXème siècle pour une église française.

Né à La Paz en Bolivie, Jorge Carrasco a étudié les arts plastiques à l’académie des Beaux-Arts de sa ville.

Il voyage à travers l’Europe notamment à Paris et c’est là qu’il rencontre sa future femme berrichonne originaire du Menoux. Ils habitaient dans le même immeuble parisien.

Après une vie riche de voyages ils s’installent en 1967 dans le village natal de son épouse Simone. Ils ont 5 cinq enfants.

Un an plus tard en 1968 il peint bénévolement l’ensemble des voutes et des murs de l’église Notre-Dame, une église sobre du 19ème siècle.

Une profusion de couleurs

Le résultat que les habitants ont pu découvrir 8 ans plus tard en 1976 est spectaculaire. Le contraste entre la sobriété de l’architecture extérieure et les peintures murales à l’intérieur est saisissant.

Voilà ce que disait l'évêque de Bourges dans un courrier adressé au Maire de l’époque pour défendre le projet :   « Il s’agirait d’orner les murs blancs du chœur et de la nef de fresques centrées autour du Christ triomphant, symbolisant le ciel représenté par des scènes qui expriment la joie humaine, et l’enfer par des scènes de tristesse et de souffrance ».

L’artiste a employé un bleu nuit pour harmoniser l’ensemble des surfaces sur lesquelles il y a une profusion de courbes, de corps, de sphères aux camaïeux de jaune, rose ou encore vert.

Les 450 m² de peintures sont une allégorie à la formation du monde, on peut y admirer les astres, le soleil, la lune, les étoiles et les planètes. On y voit aussi l’influence des cultures amérindiennes et ses origines boliviennes.

Enfin, sa création souligne l’architecture néogothique de l’église car les piliers, les ogives et les croisées d’ogives en pierre blanche viennent séparer les différentes peintures murales.

Que l’on soit croyant ou pas, les motifs sinueux et ronds voire hypnotiques de Jorge Carrasco ne peuvent que nous émouvoir et nous envoûter.

L’association « Les amis de Carrasco » organise des visites guidées pour décrire l’œuvre picturale, des concerts et des conférences. Une fondation est en cours de préparation pour faire vivre son œuvre.

Par ailleurs, la maison de l’artiste, décédé en 2006, est également ouverte à la visite ce qui vous permettra d’apprendre que Jorge Carrasco a exposé aux côtés de Picasso et Matisse au Brésil ou qu’il a côtoyé Jean Cocteau, Soulages ou encore Klein.

Enfin, outre la peinture c’était aussi un grand sculpteur qui a réalisé des œuvres en marbres de Carrare, granit noir de Suède, ivoire de Rhodes et lave rugueuse de Sicile.

L’église est ouverte à tous du lundi au dimanche de 9h à 19h.