Pénurie d’Ethanol pour les automobilistes du Blanc dans l’Indre

Publié le
Écrit par Catherine Lacroix
Automobiliste s'apprêtant à mettre du carburant E85 dans le réservoir de sa voiture à une station-service vendant du bioéthanol.
Automobiliste s'apprêtant à mettre du carburant E85 dans le réservoir de sa voiture à une station-service vendant du bioéthanol. © Jean-François FREY / MAXPPP

La fermeture du magasin Intermarché, seul fournisseur d’Ethanol de la ville du Blanc et des alentours, oblige les automobilistes équipés à trouver d’autres points de distribution. Plus facile à dire qu’à faire.

Les automobilistes blancois n’ont pas le choix. Pour se fournir en éthanol, ils doivent aujourd’hui faire des kms. La pompe la plus proche se trouve à plus d’une vingtaine de kilomètres, dans la Vienne, à Yzeure-sur-Creuse. Dans l’Indre il faut aller à Argenton-sur-Creuse ou Châteauroux pour faire son plein.

Les commerçants du Blanc réticents à faire l’installation

Alain Julia est un jeune retraité. Il a fait installer début novembre, le boitier homologué, nécessaire à l’utilisation de ce carburant. Il devait faire des trajets longs vers le sud de la France régulièrement. Et son nouveau statut de retraité lui a fait choisir cette solution pour une raison évidente "on n’arrête pas de parler du pouvoir d’achat. Vous regardez le prix du bioéthanol, c’est plus de deux fois moins cher que l’essence. Alors quand on se retrouve en retraite, avec des moyens financiers moins importants, cela m’a semblé une bonne solution. Et je suis très content de cette installation".

Bien sûr, Alain aurait préféré que la pompe à bioéthanol du Blanc ne ferme pas. "Maintenant, je vais faire mon plein à l’Intermarché d’Yzeure, et j’en profite pour faire mes courses".

Il a bien sûr écrit aux autres grandes surfaces de la ville, mais les réponses ne sont guère encourageantes. "Leclerc se retranche derrière le coût de l’investissement, selon lui non rentable, et déclare qu’il privilégiera l’électrique quand l’Etat lui demandera. Super U m’a répondu qu’il étudiait la question, mais est resté assez vague".

Etant donné que les locaux ont été vendus à Lidl, il y a peu de chances que les installations soient gardées, même si précise Alain Julia, "radio tam-tam dit que l’installation va être rachetée. Mais pour l’instant aucune certitude".

Au Blanc, le parc automobile roulant au Bioéthanol augmente régulièrement

"Il y a le concessionnaire Ford, qui vend des véhicules neufs de ce type, un ou deux garages qui installent des boitiers" nous a confié Alain Julia. On peut trouver trois types de boitiers homologués, adaptables selon les types de véhicules.

A Fontgombault, le garage Prud’homme s’est mis à l’installation de ce matériel il y a deux ans. Avec un certain succès puisque sa propriétaire nous confie en poser de quarante à cinquante par an. Eux-mêmes sont venus à ce carburant pour leurs propres véhicules pour deux raisons explique-t-elle, économique et écologique.

Sportifs, ils participent régulièrement à des compétitions un peu partout en France et bien sûr apprécient de rouler à l’éthanol. Qui leur permet de faire des économies substantielles sur les trajets.

Frédérique Prud’homme nous explique "quand on a commencé à s’intéresser à l’Ethanol, on s’est mis en contact avec les grandes surfaces du Blanc pour pouvoir avoir une pompe à l’Ethanol. Les seuls qui nous ont répondu favorablement c’est Intermarché. Le groupe installe d’ailleurs énormément de pompes à éthanol. J’ai eu la responsable des achats France de carburants  qui s’est engagée pour une installation au Blanc ou à Yzeure, et finalement trois mois après le magasin proposait du Super Ethanol à la pompe au Blanc".

Aujourd’hui tout est remis en question avec la fermeture du magasin et Frédérique Prud’homme doit reprendre son bâton de pèlerin pour essayer de sensibiliser les commerçants de la ville. Avec un bon argument estime-t-elle à faire valoir auprès d’eux. "Par l’intermédiaire de quelqu’un qu’on connaît, l’ancien propriétaire d’Intermarché a envoyé un petit message et en fait le volume d’Ethanol vendu, c’est quand même 800 litres par jour". 

En attendant d’obtenir une réouverture de la pompe, Frédérique explique que le système D fonctionne pour les utilisateurs de ce carburant. Ils disposent d’une application communautaire, qui les aide à trouver les pompes partout, appelée "mes stations E 85", et qu’ils peuvent renseigner afin d’aider les autres. Mais bien sûr, dans cette ville de près de 7000 habitants, éloignée et enclavée, une nouvelle installation serait bienvenue.

Les boitiers homologués ont fait bondir le marché  

Depuis la mise en place d’une homologation des boitiers, permettant de passer de l’essence au Bioéthanol, les propriétaires de véhicules sont de plus en plus nombreux à sauter le pas, notamment en raison des dernières hausses de carburant.

Il vous en coûtera de 800 à 2000 euros, pour les grosses cylindrées, comme les Porsche ou autres cabriolets, pour faire l’installation. Les garagistes estiment que celle-ci peut être amortie sur un an, pour les personnes devant rouler régulièrement sur des distances moyennes, par exemple pour aller travailler.

Malgré la surconsommation engendrée (entre 15 et 20% selon les modèles) l’opération reste très rentable jusqu’à présent, le carburant étant plus de deux fois moins cher que l’essence dans la plupart des stations-services.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.