Pluies record en France : après la sécheresse, quel impact pour les agriculteurs ?

Les pluies incessantes du mois de novembre ont saturé les champs de certains agriculteurs. Après une sécheresse prolongée, ils espèrent désormais la fin de ce long épisode pluvieux.

La météo est capricieuse. En 2023, c'est soit tout l'un, soit tout l'autre. Après la sécheresse présente une bonne partie de l'année, jusqu'au début du mois d'octobre, la mi-octobre a vu arriver une vague de pluie incessante. D'ailleurs, la France a enregistré du 18 octobre au 12 novembre un record de précipitations, indique Météo France.

De nombreuses précipitations qui ont d'énormes impacts, notamment sur les sols agricoles. Finis les sols durs comme un parking, ils sont désormais très humides donc mous. "Quand on a beaucoup de pluie comme en ce moment, le terrain est excessivement meuble donc on a une saturation du sol en eau", explique Olivier Renard, président de l'association Météo Centre

Des sols détrempés et impraticables

Une galère pour certains agriculteurs obligés de retarder leurs plantations au vu de l'état du sol et rendant impraticable la circulation de leurs gros engins habituels comme les semoirs qui risqueraient de s'embourber dans la boue. Néanmoins, cette pluie peut-être aussi vu d'un bon œil. "On était en déficit hydrique depuis quelques années. Là, on arrive à des pluviométries correctes pour une année normale", se rassure Clément, un agriculteur de Neuvy-Pailloux dans l'Indre. 

C'est le côté positif. Ça fait un mois que l'on se plaint parce qu'on ne peut pas travailler. Mais en revanche, on avait quand même besoin de cette eau pour recharger les nappes phréatiques et pour toute la végétation autour et les cours d'eau.

Clément, agriculteur

Des records de précipitations que l'agriculteur confirme. "Par exemple, le secteur d'Argenton-sur-Creuse a pris 400 millimètres depuis le début de la pluviométrie, c'est énorme, c'est ce qui devrait tomber en une dizaine de mois à peu près, c'est vraiment une quantité assez astronomique".

Des précipitations record

Dans les grandes villes de la région Centre-Val de Loire, les précipitions du mois d'octobre sont toutes au-dessus des normales saisonnières. Par exemple à Tours, 105 millimètres sont tombés : "c'est l'équivalent de 6 semaines de précipitations qui sont tombées en 15 jours", précise Olivier Renard. Les températures moyennes restent aussi au-dessus des normales de saison. 

Ce mercredi devrait être plus sec et pour jeudi, nous aurons le droit à quelques averses pluvieuses sur presque toute la région Centre-Val de Loire selon Météocentre. Pour la fin de mois, "on n'aurait plus de grosses vagues pluvieuses mais on aurait plutôt sur des petites averses", informe l'association météorologique et précise de prendre ses informations "avec des pincettes". 

Avec Jean-Philippe Elme