Les producteurs de colza de l'Indre protestent contre les importations d'huile de palme

Les producteurs de colza de l'Indre se mobilisent ce jeudi soir à Châteauroux pour protester contre l'augmentation des importations d'huile de palme générés par l'ouverture prochaine d'une bio-raffinerie Total dans les Bouches-du-Rhône.  

© Christophe François - France 3 Pays de la Loire
Ils se sont donné rendez-vous le 7 juin à 21 heures sur le parking Gaston Petit à Châteauroux. Les jeunes agriculteurs de l'Indre et la FDSEA 36 tirent la sonnette d'alarme. Le groupe pétrolier français Total va commencer durant l’été l’exploitation d’une bio-raffinerie à La Mède (Bouches-du Rhône) fonctionnant à l'huile de palme.  "Son importation à grande échelle risque de mettre en péril la filière française de transformation du colza et du tournesol en bio carburants crée il y a  25 ans" avance Sébastien Airault, directeur-adjoint de la FDSEA 36.

Dans l’Indre, la majorité des agriculteurs et des éleveurs cultive du colza. Une fois les graines oléagineuses prélevées pour le bio carburant, la matière sèche est transformée en alimentation pour l’élevage. « En France, nous devons respecter des normes de production, ce qui n’est pas le cas des producteurs d’huile de palme. Leurs coûts d’exploitation sont bien inférieurs aux nôtres» plaide Sébastien Ayrault. « Et si nos huiles oléagineuses ne sont plus concurrentielles, nous devrons arrêter de les cultiver et avoir recours aux importations de soja OGM américain pour nourrir notre bétail. C’est un véritable non –sens écologique » poursuit S.Airault

Le 1er juin, le PDG de Total Patrick Pouyanné s’est pourtant voulu rassurant. 

Nous rendons la France plus indépendante en termes de biodiesel. Est-ce qu'on préfère que ce biodiesel soit importé ou produit en France avec des emplois à la clef? Est-ce que les agriculteurs savent qu'il y a une société qui leur est affiliée qui importe 200.000 tonnes d'huile de palme pour faire des biodiesels en France? Je voudrais que les agriculteurs soient cohérents. Nous avons décidé de prendre 50.000 tonnes de colza français dans cette raffinerie. Donc on fait des efforts et franchement ces 50.000 tonnes ne sont pas les plus rentables du mix de végétaux qu'on va mettre dans cette bioraffinerie.


La mobilisation des agriculteurs devrait d'intensifier à partir du 10 juin. La FNSEA, principal syndicat d'agriculteurs, a appelé au blocage des raffineries dans toute la France. En Indre-et-Loire, les agriculteurs bloqueront  la raffinerie de Coignières (Yvelines) le 12 juin. 
© FDSEA 36

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
agriculteurs en colère agriculture économie
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter