Salon de l'agriculture 2022 : une chienne Clumber Spaniel représentera l’Indre au Concours Général Agricole

Publié le
Écrit par Catherine Lacroix .

C’est un événement très prisé des éleveurs de chiens. Le Concours Général Agricole qui se déroule pendant le salon de l’agriculture est une formidable vitrine pour ceux qui y participent. Ce sera le cas pour Perche des Touches du Perche, une chienne de deux ans, déjà sacrée meilleure femelle de la race.

Depuis sa naissance, le 11 Novembre 2019, Perche enchaîne les premières places dans les concours. Double Championne de France  2020 et 2021, sacrée meilleure femelle de la race au national d’élevage le 31 juillet dernier, elle fait la fierté de ses éleveurs, Adélaïde et Jérôme Leseigneur, installés depuis trois ans à Vicq-Exemplet  dans l’Indre.

Ces derniers ont quitté la Normandie, pour venir s’installer en Berry avec leur élevage composé de Beagles, de Springers Spaniels, de petits Bleus de Gascogne et de Porcelaines, autrement appelés chiens de Franche-Comté. Tous, chiens de chasse à la base, comme Perche.

Les caractéristiques du Clumber Spaniel

"Le Clumber, même si c’est un chien de chasse, c’est un gros nounours, très proche de l’être humain" s’extasie Jérôme Leseigneur. Il est tombé amoureux de cette race il y a quatre ans, lors d’une exposition canine. La mère de Perche était présente, et c’est comme ça qu’il a pu avoir une femelle, nous raconte-t-il.

Gros nounours ou beau bébé, sans conteste, si l’on en croit le poids affiché de Perche sur la balance. Avec ses trente kilos, elle répond parfaitement aux critères de la race. Le Clumber Spaniel est en effet le plus grand de tous les épagneuls. De gabarit moyen dans les races de chien (mâle et femelle vont de 46 à 48 cm), sa robe est généralement unie et claire, blanc, orange et blanc, citron et blanc. La race a été développé en Grande-Bretagne, mais certains s’accordent à dire que ses origines anciennes se situent en France. C’est le duc de Newcastle qui l’aurait apporté dans sa propriété de Clumber Park, située dans le centre est de l’Angleterre, pour y débuter un élevage. D’où son nom actuel.

L’évolution de ses standards s’est surtout fait au niveau du poids. Déjà plutôt lourd à l’origine, il a augmenté sensiblement au milieu du siècle dernier. À la chasse, il est utilisé comme chien leveur de gibier. On lui reconnaît un flair extrêmement fin et une intelligence remarquable. Des qualités qui l’ont fait adopter par de nombreux propriétaires non chasseurs, car il sait s’adapter à une vie plus sédentaire.

Le Clumber Spaniel : un chien assez rare en France

Actuellement, les éleveurs professionnels de Clumber Spaniel se comptent sur les doigts des mains. "C’est un élevage de niche", nous confie Jérôme, "c’est actuellement une vingtaine de naissances en France par an, c’est une race rare et méconnue". 

Jérôme entend cependant faire un élevage de ces chiens "pas un élevage intensif, parce que, pour la race, ça nuirait, mais Perche sera saillie cette année, à nous de trouver un joli mâle pour la marier. J’ai une autre femelle, sa sœur, qui a un an de moins, et puis j’ai deux mâles actuellement, un de quinze mois, et un tout petit qui vient d’arriver de Norvège la semaine dernière".

On devrait donc trouver plus facilement dans les prochaines années des chiots de cette race dans l’élevage de Vicq Exemplet.

L’épreuve du Concours Général à Paris : le « Graal des éleveurs »

Pour les deux éleveurs, ce sera une grande première. Jusqu’à présent, aucun de leurs chiens n’a participé à ce que Jérôme appelle le "Graal des éleveurs". Installés  depuis quatre ans à la suite d’une reconversion professionnelle, ces éleveurs qui pratiquaient en amateurs éclairés depuis déjà longtemps, constatent que le stress sera plus de leur côté que de celui de Perche. "C’est une chienne qui adore les concours. Elle en fait depuis toute petite, et en aurait fait plus avec plaisir, mais le covid a ralenti la fréquence des réunions". Ils partent donc avec cet atout important que constitue l’attitude du chien quand il est jugé.

Jérôme nous rappelle les grands principes du Concours Général. "On ne passe plus par race mais par groupes. Le Clumber Spaniel fait partie du 8ieme groupe, d’après le classement de la Fédération Internationale de Cynégétique (FCI). Ce sont tous les chiens leveurs ou rapporteurs de gibiers, et les chiens d’eau. Toutes ces femelles vont donc concourir ensemble, et la meilleure des trois finalistes pourra concourir à la grande finale du plus beau chien du salon".

Les concurrents sont juste jugés sur les standards de la race, leur conformité, leur morphologie. "On est jugé par trois juges. Un spécialisé dans le groupe 8, un du groupe 6,  et un juge "all hounds", traduisez "toutes races", capable de juger tous les chiens et reconnu par la FCI".  

Un coup de projecteur sur leur élevage

Participer au concours Général à Paris les remplit de joie, eux qui en temps normal, sans covid, font une douzaine de concours par an. Car la répercussion de cette manifestation est bien plus grande et touche un public plus large que ceux des concours.

Avec une cinquantaine d’animaux, mâles et femelles, reproducteurs, le couple doit gérer entre 120 et 140 naissances par an. Et bien sûr les retraitées, car les femelles font quatre à cinq portées entre deux et six ans, avant d’être mises en retraite sur l’élevage. Le couple travaille à plein temps, aidé par deux apprentis et des stagiaires qui se succèdent presque tout au long de l’année.

Jérôme attend aussi avec impatience la première portée de Perche, qui devrait avoir lieu en juillet si tout va bien, pour voir si la lignée fera d’autres graines de champions. Ensuite, il entend bien confronter sa chienne aux concours internationaux. Perche n’a pas fini de défiler pour représenter sa race.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité