Ingré(45): grève des employés de l'usine Megtec

Les salariés de l'usine Megtec dénoncent la fermeture de l'usine prévue fin juin.

Depuis une semaine, ils se relaient jour et nuit contre la fermeture de leur entreprise.

Le site d'Ingré s'apprête à mettre la clef sous la porte. Selon les syndicats, la production sera  sous-traitée à des entreprises allemandes et tchèques et dans un peu plus d'un mois, la quarantaine de salariés de Megtec sera au chômage.



Un plan de sauvegarde de l'emploi a été présenté le mois dernier. La direction propose des mesures d'accompagnement et une prime de 5000 euros en moyenne. Un montant insuffisant pour les salariés qui réclament une prime de départ exceptionnelle de 50 000 euros inclus dans un nouveau plan de sauvegarde de l'emploi.

" Comme c'est une fermeture, nous demandons aussi des mesures de reclassement et de formation qui prennent en compte, notamment, l'âge des salariés car on sait très bien qu'après 50 ans, les personnes licenciées ont très peu de chances de retrouver du travail. On veut des mesures en adéquation avec ça." explique Frédéric Bodicher, délégué syndical FO.

Pour l'instant, les négociations avec la direction sont au point mort.