Nuit d'Halloween : l'Indre-et-Loire et le Loiret prennent des mesures de précaution, après des violences l'an dernier

Des citrouilles creusées et illuminées pour Halloween - Photo d'illustration / © Ole Spata/AFP
Des citrouilles creusées et illuminées pour Halloween - Photo d'illustration / © Ole Spata/AFP

Interdiction des feux d'artifices, armes, produits chimiques... L'Indre-et-Loire et le Loiret appréhendent Halloween

Par Yacha Hajzler

Halloween 2018 n'est pas précisément un bon souvenir pour les préféctures de la région. Afin de prévenir de nouvelles violences urbaines, le Loiret et l'Indre-et-Loire ont décidé de prendre des mesures.
 

Dans le Loiret, bière et feux d'artifices prohibés


Dans toutes les communes du Loiret, l'utilisation de feux d'artifices et de pétards est interdite sur la voie publique en dehors des spectacles autorisés. La vente et le transport sont également très encadrés. Ces mesures prendront effet dès le 30 octobre, à 18h, et seront maintenues jusqu'au 1er novembre à 12h. A partir du 31 ocotbre à 12h, jusqu'au lendemain, la consommation et la vente d'alcool, depuis la bière jusqu'à la vodka, est interdite sur la voie publique. 

Plus sérieux, la préfecture interdit à la vente tout combustibles, gaz inflammable ou carburant en bidon. Les forces de l'ordre prévoient des contrôles aléatoires renforcés pendant toute la période, avec des amendes pouvant aller jusque 1500e pour les contrevenants. 

En revanche, selon France Bleu, la ville d'Orléans a décidé, pour la première fois depuis 2016, d'autoriser les rassemblements dans le centre-ville et à La Source, et de ne pas restreindre les déguisements et armes factices. 
 

En Indre-et-Loire, un arrêté sur les produits chimiques et les armes


En Indre-et-Loire, la préfecture a longuement motivé la prise de ses arrêtés par les violences qui ont éclaté cette année à Joué-lès-Tours, notamment dans le quartie de la Rabière. Concernant l'alcool, l'interdiction de consommation et de vente sur la voie publique est effectif sur les communes de Tours, Joué-lès-Tours, Saint-Pierre-des-Corps, La Riche, Saint-Avertin, Saint-Cyr-sur-Loire et Chambray-les-Tours. 

L'interdiction de vente de carburant a ici été étendue à tout produit chimique, inflammable ou explosif sur le territoire de toutes les communes de la métropole de Tours. Elle sera effective dès le petit matin du 31, et levée seulement le 3 novembre.

Autre signe de réelles craintes pour la sécurité publique, le département a également décrété une interdiction temporaire des armes, munitions, et de tous les objets pouvant constituer une arme par destination. Cette interdiction ne s'appliquera qu'à la commune de Joué-lès-Tours. 
 

Halloween, la crainte de la "purge"


Depuis plusieurs années, la nuit d'Halloween est devenue synonyme de tensions. L'an dernier, 116 personnes avaient été arrêtées à travers la France. Huit véhicules avaient été brûlés à Joué-lès-Tours dans la nuit du 31 octobre, sans compter les dégâts sur les abribus ou les poubelles. Les troubles s'étaient poursuivis jusqu'au 7 novembre, avec finalement une quarantaine de véhicules incendiés dans le quartier de la Rabière, selon la préfecture. Les forces de l'ordre avaient de plus essuyé des jets de projectiles et de bouteilles d'acide.

A Orléans, trois véhicules et une petite dizaine de containers avaient subi le même sort. 

Certains fauteurs de trouble revendiquent l'influence du film "American Nightmare", sorti en 2013, où un gouvernement autoritaire instaure aux Etats-Unis une "purge" annuelle, où tous les crimes, y compris le meurtre, sont autorisés pendant 12h. 
L'arrêté pris par le département d'Indre-et-Loire mentionne d'ailleurs directement "l'appel à la purge lancé sur les réseaux sociaux à l'occasion de la fête d'Halloween en 2018" comme l'une de ses premières motivations. Les autorités ont d'ailleurs recensé de nouveaux appels à la violence sur les réseaux. 
 

Sur le même sujet

Les + Lus