• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • POLITIQUE

Je rêve de faire un marathon ! Nos conseils avant de vous lancer

© Maxmann sur Pixabay.com
© Maxmann sur Pixabay.com

A l'occasion du Marathon Touraine Loire Valley le dimanche 23 septembre, voici les conseils de Franck Leroy avant de vous lancer dans une telle course !

Par Franck Leroy avec NR

Vous courez depuis plusieurs mois maintenant et vous avez pris goût à ces petites sorties, seul ou entre amis. L’effort vous plait. Vous sentez les bénéfices pour votre corps et votre moral. Vous avez investi dans quelques matériels bien utiles et de meilleure qualité qu’à vos débuts.

Et tout à fait logiquement, vous avez envie de pousser l’affaire un peu plus loin. Parce que l’objectif dont vous n’osez pas trop parler à votre entourage serait, un jour, de courir un marathon ! 42 km !
 


Il faut tout d’abord vous dire que c’est possible. Mais que pour réaliser un tel saut dans cet univers si convoité, il faut s’y préparer. Avec rigueur et pas n’importe comment.

Sachez tout d’abord que si vous n’avez jamais couru de marathon, et que pour l’instant vous vous cantonnez à une sortie par semaine de 1h00 à 1h30, il va falloir très progressivement (en plusieurs mois) arriver à sortir a minima 3 fois par semaine. Pas moins. Et que ces sorties vont devoir être calibrées, en temps et en intensité. Car vous ne pourrez plus vous contenter de trottiner toujours sur le même rythme, sans varier les allures et les intensités. Tablez sur une année de préparation si aujourd’hui vous arrivez à courir 1h30 sans souci. Retenez que la préparation est dure. Que la blessure n’est jamais très loin.

Il ne faut pas se lancer dans cette aventure n’importe comment. Il faut un programme d’entraînement adapté à votre niveau et à votre planning. Pour cela, deux possibilités : se rapprocher d’un club ou trouver un plan d’entraînement sur internet si vous connaissez les bases. Il y en a plein. En tapant par exemple dans un moteur de recherche : « préparer son premier marathon ». Vous trouverez toute une littérature qui vous servira de base.

Mais si on veut gérer cela seul, il faut fouiner pour trouver tous les renseignements. Ce qui peut être un peu compliqué. D’autant que tous les programmes d’entraînements sont basés sur l’utilisation d’un cardio-fréquencemètre. Toutes les sorties sont en effet réalisées dans des « zones cibles » pour améliorer vos performances. La lecture de ces plans d’entraînement peut donc s’avérer compliquée.

La meilleure chose est donc de se rapprocher d’un club. Dans lequel, en plus, vous rencontrerez des habitués des courses qui vous donneront tous les bons conseils pour réussir. L’ambiance est en général très conviviale et on y tisse de franches amitiés entre sportifs. Les clubs sont de vraies communautés de passionnés.

Retenez que courir un marathon est une expérience extraordinaire qui vous fera appréhender votre corps d’une façon définitivement différente. Car vous vous découvrirez des ressources que vous ne soupçonniez pas. Mais c’est une préparation exigeante. Qui demande du temps et beaucoup d’assiduité. Cela nécessite également quelques sacrifices, notamment au niveau de l’alimentation. Et de la persévérance.

Avec un tel objectif, pas question de rester dans votre canapé si le temps n’est pas au beau fixe. Il faut aller s’entraîner. C’est une dimension à ne pas négliger car vous traverserez des périodes plus ou moins vaillantes. Mais rappelez-vous que la pratique sportive poussée vous forge un mental extraordinaire qui se retrouve dans votre vie quotidienne et vous aide à franchir bien des difficultés, dans le cadre privé comme professionnel.

Bonne course !
 

 

Sur le même sujet

"BatOloire" : le transport atypique de l'été à Orléans

Les + Lus