7ème vague de Covid-19 : le nombre de cas enfin en baisse en Centre-Val de Loire

Publié le Mis à jour le
Écrit par Thomas Hermans

La baisse est spectaculaire en Centre-Val de Loire, où le nombre de cas sur une semaine a diminué d'un tiers. En revanche, les hospitalisations sont toujours à la hausse.

Après une semaine de ralentissement, voilà enfin la décrue. Pour la première fois depuis début juin, le nombre de cas positifs au Covid-19 est en baisse en Centre-Val de Loire sur la semaine du 10 au 16 juillet. La tendance régionale suit le national, où le pic épidémique date du 10 juillet.

Dans la région, le pic de 1 279,1 cas hebdomadaires pour 100 000 habitants a été atteint le 9 juillet. Sept jours plus tard, pour la semaine du 10 au 16 juillet, ce taux est redescendu à 896,5, soit une baisse de près d'un tiers.

D'après les derniers résultats épidémique publiés par l'agence régionale de santé (ARS), l'incidence est en baisse spectaculaire partout dans la région, avec quelques différences entre les départements. Retrouvez les derniers chiffres de la semaine du 10 au 16 juillet, et l'évolution depuis la semaine précédente :

  • Dans le Cher : 836 cas pour 100 000 habitants (-383,2)
  • En Eure-et-Loir : 824,5 (-364,7)
  • Dans l'Indre : 846,4 (-436,2)
  • En Indre-et-Loire : 1 008,8 (-396,1)
  • En Loir-et-Cher : 862,1 (-348,3)
  • Dans le Loiret : 899,1 (-381)

Comme lorsque le nombre de cas augmentaient encore, c'est en Indre-et-Loire que le taux d'incidence reste le plus élevé, toujours légèrement au-dessus des 1 000 (soit un cas pour 100 habitants).

Les hospitalisations en hausse

Le pic de la 7e vague avait été quelque peu prémédité par les instances sanitaires, au vu de la vitesse de croissance de l'épidémie. Car sur la semaine du 3 au 9 juillet, le taux d'incidence en Centre-Val de Loire n'augmentait plus que de 30% sur une semaine, contre 55% la semaine précédente. Dans la région, l'épidémie n'aura finalement crû que pendant six semaines avant d'atteindre le pic. Reste à savoir si la tendance restera à la baisse les prochains jours.

Mais cette baisse du nombre de cas cache une baisse presque aussi spectaculaire du nombre de tests réalisés, passant de 83 000 à 59 000 d'une semaine à l'autre. Le taux de positivité des tests, lui, reste stable, proche des 39%, soit plus d'un test sur trois.

Du côté des personnes placées en réanimation, le nombre reste constant (47) en Centre-Val de Loire. En revanche, le nombre d'hospitalisations conventionnelles pour Covid-19 continue de grimper, pour atteindre 461 au 19 juillet, soit 28 de plus en une semaine. La vaccination des personnes de plus de 60 ans avance assez lentement, seuls 24,7% d'entre elles ayant reçu leur deuxième dose de rappel.