• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • POLITIQUE

Le woofing ... quand les vacanciers travaillent à la ferme

Mathieu Fleury maraîcher bio a Ouvrouer-les-Champs (Loiret) et Sachi Takata une woofeuse / © F3 Centre-Val de Loire/B.Du Fäy
Mathieu Fleury maraîcher bio a Ouvrouer-les-Champs (Loiret) et Sachi Takata une woofeuse / © F3 Centre-Val de Loire/B.Du Fäy

Des fermes bio proposent gîtes et couverts en échange d'un peu de main d'œuvre. Il s'agit du woofing. Un concept en pleine expansion. Exemple à Ouvrouer-les-Champs dans le Loiret. 

Par D.Cros

Le woofing … cette tendance se développe de plus en plus. Mais de quoi s’agit-il ? Des fermes bio proposent gîtes et couverts en échange d'un peu de main d'œuvre. Vous vivrez chez l’habitant et partagerez son toit et sa table en échange d'un coup de main.

Il s’agit aussi de rencontrer les locaux, de partager leur quotidien, d’apprendre la langue et leur culture, d’avoir du temps pour visiter la région et de découvrir de nouvelles activités. 

D’ailleurs Wwoofing signifie World Wide Opportunities on Organic Farms, ce qui se traduit littéralement par des opportunités mondiales dans des fermes biologiques. Le site international et officiel : http://www.wwoof.org/.

► Page spéciale présentée par Bérénice du Fäy à Ouvrouer les Champs, en dricet, dans le 19/20 du mardi 21 juillet

 

Sur le même sujet

"BatOloire" : le transport atypique de l'été à Orléans

Les + Lus