Législatives 2024 : est-il encore possible de s'inscrire sur les listes électorales ?

Plus sur le thème :

Le premier tour des élections législatives, c'est le dimanche 30 juin. De nombreuses personnes, qu'elles aient simplement déménagé ou qu'elles aient été radiées, souhaitent s'inscrire sur les listes électorales. Mais est-il encore temps de le faire ?

Près de 3 millions de Français ne sont pas inscrits sur les listes électorales. Du moins, c'était le cas en 2022, peu avant l'élection présidentielle, selon une note de l'Insee. Des millions de citoyens en âge de voter, qui ont conservé tous leurs droits civiques, et qui ont donc le droit de voter... Mais ne le peuvent pas, car aucune commune ne les reconnaît comme électeur sur son territoire.

Avec la dissolution de l'Assemblée nationale, décidée ce dimanche 9 juin par Emmanuel Macron, les Français sont de nouveau appelés aux urnes. Premier tour des législatives prévues le 30 juin, le deuxième le 7 juillet. Mais est-il encore temps, pour tous les non/mal inscrits de mettre à jour leur situation, et d'être inscrits sur les listes électorales sur leur lieu de résidence ?

En amont des élections européennes, les inscriptions se sont achevées le 3 mai (le 1er pour les inscriptions en ligne). Soit cinq semaines avant le scrutin, comme prévu par la loi.

Non, mais...

Cette fois, il ne reste même pas trois semaines avant le premier tour des législatives. Et, a priori, ça part mal pour ceux dont la situation n'était pas à jour avant les européennes. Ainsi, selon le décret d'organisation des législatives, "l'élection aura lieu à partir des listes [...] telles qu'arrêtées à la date du présent décret". Soit... le dimanche 9 juin, jour même de la dissolution.

Plusieurs exceptions à cette règle. Jusqu'au dixième jour précédant l'élection (soit le jeudi 20 juin), certaines personnes peuvent encore demander une inscription sur la liste de leur commune. Notamment les personnes qui, avant le 20 juin, vont fêter leurs 18 ans, vont être naturalisées, ou vont recouvrer leurs droits civiques. Mais aussi les fonctionnaires mutés, les militaires renvoyés chez eux, et leur famille. À noter que les jeunes sont inscrits automatiquement sur les listes électorales à leurs 18 ans, à partir des données fournies lors du recensement citoyen.

Tu peux ou tu peux pas ?

Pour tous les autres, officiellement, c'est impossible. Sollicitée, la préfecture du Centre-Val de Loire n'a pas encore répondu à France 3. "Il n'y a pas de délai supplémentaire pour s'inscrire sur les listes", insiste de son côté le ministère de l'Intérieur auprès de l'AFP.

Certaines communes, comme Ajaccio sur X (ex-Twitter), insistent malgré tout pour que les citoyens tentent le coup et s'inscrivent. De plus, selon La Voix du Nord, une circulaire ministérielle pourrait être adressée ce mardi aux préfectures.

Dans le doute, la démarche en ligne d'inscription sur les listes électorales reste accessible sur le site Service-Public.fr. Pour vérifier si vous êtes bien inscrit, même site.

L'actualité "Politique" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Politique" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité