Législatives 2024 : Marc Gricourt, maire PS de Blois, se porte candidat

Plus sur le thème :

Le coup de tonnerre de la dissolution de l’Assemblée nationale a poussé certains élus de gauche à agir. Dès dimanche soir, Marc Gricourt a annoncé sa candidature. Le maire de Blois a décidé de se présenter aux prochaines élections législatives sur la première circonscription du Loir-et-Cher. Pour lui, l’élection se jouera en local, pas le temps d’attendre le mot d'ordre national pour rassembler.

En 2022, sur la première circonscription du Loir-et-Cher, la Nupes avait préféré investir Reda Belkadi (LFI) au lieu du candidat PS, Denys Robiliard. La liste Nupes avait remporté 31,70% des voix au premier tour, devant Marc Fesneau alors à 30,95%. Sauf que la Nupes disposait de peu de réserve de voix, les autres listes de gauche ayant fait des scores entre 1 et 4%. Alors qu’à droite, Les Républicains faisaient 7,23% et le RN 14,73%.

Resté sur le banc de touche, Marc Gricourt n’avait pu que constater la défaite de la gauche face à Marc Fesneau au second tour des législatives de 2022.

Agir et prendre ses responsabilités

Désormais, le Maire de Blois souhaite agir et surtout réunir. Convaincu, "comme beaucoup de Français, qu'il est impossible de se résoudre à voir arriver l'extrême droite au gouvernement", Marc Gricourt a préféré prendre les devants. Si l’image du Front Populaire est dans tous les esprits, pour le Maire de Blois, cela signifie "rassembler toutes les forces de gauche et celles et ceux attachés aux valeurs de la République". Il considère aussi qu’en si peu de temps, impossible pour la Nupes de s’organiser. Au micro de France 3 Centre-Val de Loire, Marc Gricourt a rappelé l’importance du rassemblement à gauche.  

Seule la gauche est une alternative à l’extrême droite quand le gouvernement a laissé un strapontin au RN pendant deux ans.

Marc Gricourt, maire PS de Blois et candidat aux législatives

Exemple local du rassemblement de la gauche

Maire depuis déjà deux mandats, Marc Gricourt avait réussi en 2019 à réunir l’ensemble des groupes de gauche du Parti Socialiste au Parti communiste en passant par Europe Ecologie Les Verts, Place publique, Génération.s. Et il s’était fait réélire. Un exemple très local d'une Union de la gauche. Déjà à l’époque, il souhaitait faire de Blois une "vitrine" pour l’alliance des gauches au niveau national, convaincu "que les expériences territoriales à l’échelle d’un commun peuvent impulser une dynamique au niveau national". 

Marc Gricourt mise sur son profil de politique local connu et son bilan à la mairie de Blois.

L'actualité "Politique" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Politique" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité