Législatives : aucun député Front National élu en Centre-Val de Loire

Les deux candidats du FN, Mylène Wunsch (Indre) et Michel Chassier (Loir-et-Cher) n'ont pas réussi à se faire élire dans leur circonscription. / © D.R
Les deux candidats du FN, Mylène Wunsch (Indre) et Michel Chassier (Loir-et-Cher) n'ont pas réussi à se faire élire dans leur circonscription. / © D.R

Les deux candidats du Front National présents au second tour des élections législatives en Centre-Val de Loire n'ont pas réussi à rassembler les voix suffisantes pour être élu. Avec seulement 8 députés élus dans toute la France, le FN échoue à former un groupe parlementaire.

Par Flora Battesti avec AFP

Le premier tour des élections législatives avait déjà balayé le Front National en Centre-Val de Loire. Seulement deux candidats étaient toujours en lice pour le second tour : Michel Chassier dans la 1ère circonscription du Loir-et-Cher et Mylène Wunsch dans la 1ère circonscription de l'Indre. Mais aucun d'entre eux n'a réussi à convaincre et à être élu.

« Nous étions conscients, moi-même à Blois avec 15% et ma collègue à Châteauroux avec un peu plus de 14% que l'écart était pratiquement impossible à rattraper », a confié Michel Chassier sur notre antenne. Cependant, ce dernier souligne les voix supplémentaires qu'ils ont réussi à obtenir au second tour.
Face à Marc Fesneau (LREM), il est parvenu à obtenir 30,85% et Mylène Wunsch a, quant à elle, rassemblé 29,58% des suffrages face à François Jolivet (LREM).

« Nous avons doublé le score par rapport au premier tour. Je passe de 15% à un peu moins de 31% en gagnant 4.000 électeurs alors qu'il y a davantage d'abstention. Ce qui veut dire que le seul fait d'être présent au second tour, a permis de peut-être réveiller une partie de notre électorat qui ne s'était pas déplacé et puis il y a sans doute un part de report de voix. »

Seulement huit députés FN à l'Assemblée nationale



Le Front National échoue à constituer un groupe à l'Assemblée nationale, tout en envoyant huit députés au Palais Bourbon dont Marine Le Pen, Louis Aliot et Gilbert Collard.
Il faut 15 députés pour former un groupe parlementaire. Huit, c'est plus que pronostiqué après le premier tour, 13,2% des voix et un score « extrêmement décevant », de l'aveu de la présidente du parti, inférieur à celui de 2012.

Marine Le Pen, qui va siéger pour la première fois à l'Assemblée comme députée du Pas-de-Calais, sera accompagnée par Bruno Bilde (12e du Pas-de-Calais), Sébastien Chenu (19e du Nord), Ludovic Pajot (10e du Pas-de-Calais), José Evrard (3e du Pas-de-Calais) et Louis Aliot (2e des Pyrénées-Orientales).
Fortunes diverses pour les circonscriptions acquises en 2012 : Gilbert Collard, apparenté FN, sauve d'un cheveu son siège dans la 2e du Gard. L'apparentée FN Emmanuelle Ménard, patronne de Boulevard Voltaire et épouse du maire de Béziers proche du FN Robert Ménard, décroche un siège dans l'Hérault.

A lire aussi

Sur le même sujet

SUIVEZ LES ELECTIONS SENATORIALES 2017 SUR FRANCE INFO

Florian Truchot, vise le plus haut niveau international en natation

Près de chez vous

Les + Lus