• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • POLITIQUE

Manifestation de la police nationale devant les palais de justice

Une trentaine de policier devant le tribunal de grande instance de Montargis / © J. Bernier
Une trentaine de policier devant le tribunal de grande instance de Montargis / © J. Bernier

A l'appel des principaux syndicats, les agents de la police nationale se sont rassemblés ce mercredi devant les palais de justice pour protester contre la politique pénale du gouvernement. Dans le Loiret, ils étaient une trentaine à Montargis et environ 70 à Orléans. 

Par Elsa Cadier

La police nationale dénonce une politique pénale laxiste

Du jamais vu depuis 2001 : la quasi-totalité des syndicats de police ont répondu présents ce mercredi midi pour manifester devant les tribunaux de grande instance de la région Centre-Val de Loire, mais aussi dans toute la France. Fait plus rares, les policiers ont également été rejoints par d'autres corps de métier tels les pompiers, les CRS ou encore les gendarmes.

Les policiers dénoncent une politique pénale laxiste

Les syndicats dénoncent les dysfonctionnements de la justice et demandent plus de moyens. Ce qui a mis le feu aux poudres, c'est la fusillade de la semaine dernière en Seine-Saint-Denis au cours de laquelle un policier de la BAC (Brigade anticriminalité) a été blessé. D’après l’observatoire national de la délinquance, 12 700 policiers ont été blessés en 2013, soit 16 % d’augmentation en 5 ans.

Tous les corps de la police nationale sont représentés aujourd'hui ce qui prouve qu'il y a un profond malaise au sein de la profession, souligne Bruno Berger, représentant de la région Centre pour le syndicat Alliance. 



Plus de 7000 policiers ont manifesté à Paris

Beaucoup se sont rendus à Paris pour exprimer leur colère sous les fenêtres de Christiane Tobira, la garde des Sceaux. Ils étaient plus de 7000 place Vendôme ce mercredi.
Mardi après-midi l'intersyndicale a été reçue par Bernard Cazeneuve, le ministre de l'Intérieur. Le président François Hollande recevra les syndicats de police et de justice «la semaine prochaine», a aussi annoncé le porte-parole du gouvernement Stéphane Le Foll dans l'après-midi.

Sur le même sujet

Pourquoi un terminal Pôle Emploi à Artenay ?

Les + Lus