Basket : l'ADA Blois peut-il être repêché en Betclic Elite après la rétrogradation de Limoges ?

En cas de rétrogradation par la DNCG, ce n'est pas le classement de la dernière saison régulière qui est pris en compte mais le ranking. Un dispositif qui ne permettra pas à Blois de pouvoir être repêché en Betclic Elite.

Les supporters de l'ADA Blois ont sûrement eu une petite lueur d'espoir ce mardi 28 mai, après la descente actée de Limoges par la DNCG. Malheureusement pour eux, ce ne serait pas l'ADA Blois qui serait repêché en Betclic Elite si la descente venait à être confirmée.  

Qu'est-ce que le ranking ? 

Les Blésois, 16ᵉ de Betclic Elite ne sont pas prioritaires pour être repêchés. Dans des cas de rétrogradations d'équipes, c'est le ranking qui est pris en compte et non pas le dernier classement de la saison régulière. Ce dispositif a été voté par la Ligue nationale de basket en juin 2020 après la saison blanche due à l'épidémie de Covid en France. 

Ce classement prend en compte les résultats des équipes sur toutes les compétitions nationales qu'elles disputent (saisons régulières, playoffs, Coupe de France et Leaders Cup) sur les quatre dernières années. Les victoires rapportent un certain nombre de points en fonction du championnat dans lequel l'équipe évolue. 

À ce jeu-là, c'est Boulogne-Levallois qui est premier de ce classement, notamment grâce à leur excellente saison dernière, défait en finale contre Monaco. Sauf que le club, en proie à de grandes difficultés financières, était en passe de disparaître selon nos confrères du Parisien. Était puisque Luc Dayan, homme d'affaires et président de plusieurs clubs de football (Lens, Strasbourg, Nantes), s'est positionné pour sauver le club. 

Le 7ᵉ de Pro B repêché en Betclic Elite ?

Si le rachat ne se concrétise pas, ce serait Pau-Orthez, vainqueur de la Coupe de France en 2022, relégué de Betclic Elite la saison dernière (2022-2023), et 7ᵉ de Pro B cette saison qui remonterait en première division. Si Pau, en difficulté financière en 2022, ne peut pas monter, ce serait Roanne qui resterait dans l'élite du basket français. 

Les dirigeants limougeauds ont huit jours pour déposer un recours auprès du gendarme financier pour tenter de faire changer la décision.

L'actualité "" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité