• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • POLITIQUE

Blois : L’association One Voice porte plainte contre un dresseur d’ours pour actes de cruauté

Mischa, l'un des trois ours, que l'association One Voice souhaite se voir confier.
Photo prise en septembre 2019 dans le Loir-et-Cher au domicile du dresseur d'ours Sacha Poliakov. / © One Voice
Mischa, l'un des trois ours, que l'association One Voice souhaite se voir confier. Photo prise en septembre 2019 dans le Loir-et-Cher au domicile du dresseur d'ours Sacha Poliakov. / © One Voice

One Voice a déposé plainte au parquet de Blois le 6 septembre contre Sacha Poliakov. L’association de défense animale accuse le dresseur d’ours d’actes de cruauté et réclame le transfert de ses animaux dans un « sanctuaire ». 

Par Ch.Launay

On a jamais vu ça. C’est épouvantable ! Il faut les sortir de là
Muriel Arnal, présidente de One Voice.  


L’association de défense animale a déposé une plainte le 6 septembre au parquet de Blois (Loir-et-Cher) après avoir reçu des vidéos tournées par ce qu’elle nomme des « lanceurs d’alerte ».

« Les images montrent les conditions terribles dans lesquelles les trois ours vivent dans leur enclos. L’eau est croupie, les fruits sont pourris, les rats pullulent à l’extérieur de leur cellule. Bony se balance en mouvements stéréotypés spécifiques aux animaux captifs en grande souffrance[…], dans sa cellule et également à l'extérieur, quand il passe notamment devant le camion dans lequel il vivait, de cirque en cirque. »

L’une des vidéos montre Micha, l’un des trois ours, avec ses quatres pattes à vif « où des vers ont élu domicile », avance One Voice.
 
Jointe par téléphone via le site vivrelafete.fr, la soigneuse des ursidés (qui a souhaité rester anonyme) affirme que Micha va bien. « Nous l’avons emmené samedi dernier chez le vétérinaire. Son traitement se poursuit. » Très remontée, la soigneuse dénonce l’intrusion des militants de la cause animale au domicile du dresseur Sacha Poliakov à Chauvigny-du-Perche, en Loir-et-Cher.
Le dresseur aurait cessé son activité de montreur d’ours. Mais selon One Voice, Micha aurait été vu en exhibition le 8 septembre dans le Nord de la France.  

C’est la deuxième plainte déposée par One Voice à l’encontre de Sacha Poliakov après qu’il a exhibé Micha dans une boite de nuit début 2018. « Nous avons appris que la justice avait donné suite à notre plainte. Une enquête est cours depuis janvier 2019."

L’association réclame que les trois ursidés lui soient confiés pour être transférés vers un « sanctuaire » où « trois places leur sont réservées ».
 




 

A lire aussi

Sur le même sujet

Maltraitance animale : l'ours Mischa soigné en urgence au refuge de

Les + Lus