• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • POLITIQUE

Témoignages. Orléans, Blois, Tours : la parole aux gilets jaunes

La mobilisation des gilets jaunes a démarré le 17 novembre 2018 / © PHOTOPQR/LE REPUBLICAIN LORRAIN/MAXPPP
La mobilisation des gilets jaunes a démarré le 17 novembre 2018 / © PHOTOPQR/LE REPUBLICAIN LORRAIN/MAXPPP

Le réseau France 3 a lancé un appel à témoignages autour du sujet qui alimente les conversations en ce moment : les gilets jaunes. Une émission spéciale de la rédaction sera diffusée dimanche 9 décembe à 11h00. Voici la parole des habitants de la région Centre-Val de Loire.

Par Nicolas Ricoud

Blois : mobilisation sur le rond-point de la patte d'oie

A l'entrée sud de Blois, sur la commune de Saint-Gervais-la-Forêt, c'est sur le rond-point de la patte d'oie que sont installés des gilets jaunes depuis le début du mouvement, lancé le samedi 17 novembre. Des hommes et des femmes, tous métiers confondus, se relaient sur ce grand carrefour situé près d'une zone commerciale.

A l'occasion de notre rendez-vous hebdomadaire "C'est vous qui le dites", nous avons recueilli la parole des manifestants.
 

Ici, les mesures annoncées par le premier ministre concernant la suspension de la taxe sur les carburants et le gel du prix de l'énergie, ne suffisent pas. "Ces mesures ne me conviennent pas du tout" explique Sophie, qui enchaîne les contrats d'intérimaire.
 

On ne lâchera rien jusqu'à ce qu'il propose des choses plus concrètes.


Sur ce rond-point "village des Gaulois", Guillaume, chauffeur de bus réclame "des mesures fermes et définitives" quand Bruno, agent territorial, parle "d'enfumage total". Tony, maçon de profession qui touche 1400 euros par mois, nous raconte que les français "ne sont pas des vaches à lait" et qu'ils se révoltent pour leur bien. Il nous explique que quand il a finir de payer ses factures et ses charges, il lui reste 140 euros pour terminer le mois.

Pour le pouvoir d'achat, c'est l'augmentation du SMIC qui est réclamée, tout comme le retour de l'ISF : "Ce sont les pauvres qui paient pour les riches, c'est le monde à l'envers" s'étonne Bruno.
 

Je veux que le SMIC augmente. Quand je veux faire des courses, je ne veux pas être obligé de calculer


Sophie, qui est aussi mère de famille, s'inquiète pour la période des fêtes : "Je veux faire plaisir à mes enfants, il y a Noël qui arrive, l'anniversaire de mon fils. Je me demande comment je vais faire pour lui acheter des cadeaux !". Et de préciser qu'elle ne bénéficie pas de la prime de Noël versée par la CAF.
 

Je n'ai pas envie d'en parler car ça me donne envie de pleurer. Ne pas pouvoir faire plaisir à mes enfants, c'est dur !


Guillaume, considère que tout n'est pas dû au gouvernement actuel : "je pense qu'avant Hollande ou avant Sarkozy, le problème était déjà présent". Il pense que les français ont du mal à bouger, mais que plusieurs concours de circonstances ont déclenché cette mobilisation.
 

Le peuple est dehors, le peuple est dans la rue, alors qu'avant le peuple ne disait rien.

 

Vos témoignages recueillis sur le site de France 3

Nous avons lancé un grand appel à témoignages sur les sites Web du réseau France 3. Nous avons reçu des messages de toute la France.
 

Quelle est votre urgence à vous ?

A cette réponse, le pouvoir d'achat revient très souvent dans vos réponses. Sarah d'Orléans souhaite une réelle égalité fiscale et le retour du service public. Chantal à Blois demande une baisse des impôts pour tous. Quant à Dominique à Brezolles (Eure-et-Loir), il ou elle réclame la suppression de la CSG sur les retraites.


Qu'est-ce qui vous fait revêtir un gilet jaune ?

Toutes les personnes qui ont témoigné ne portent pas de gilet jaune, mais beaucoup les soutiennent. Sophie explique qu'elle fait partie des artisans et commerçants, qu'elle ne peut pas se permettre de perdre un seul jour de chiffre d'affaires. Bertrand qui vit en Loir-et-Cher nous explique qu'il se bat contre la misère en France.


Qu'est-ce qui vous redonnerait espoir ?

Les témoignages en appellent aux politiques : "qu'ils soient honnêtes et arrêtent de mentir", "que le président se manifeste et prenne en compte la détresse de la plupart des français".


En qui pouvez-vous avoir confiance pour trouver des solutions ?

Chantal de Blois ou encore Dominique de Brezolles sont clairs, ils n'ont pas confiance en les hommes politiques, ni en les syndicats. Bertrand à Villefranche-sur-Cher souhaiterait "une représentation citoyenne et réellement apolitique".


Violences : la fin justifie-t-elle les moyens ?

Face aux différentes scènes de violences que chacun a pu observer, nous avons souhaité poser une question sur ce sujet. Les habitants de la région qui ont répondu à nos questions ne cautionnent pas les violences.

Pour Chantal : "ce n'est pas comme cela que l'on peut avancer et régler un conflit quel qu'il soit". Pour Anny-Noëlle d'Orléans : "cette violence là n'a rien à voir avec les revendications des gilets jaunes ; ces gens-là veulent détruire pour leur propre plaisir".
 

Emission spéciale dimanche 9 décembre 2018

La rédaction de France 3 Centre-Val de Loire propose une émission spéciale de "Dimanche en Politique" dimanche 9 décembre 2018, de 11h à 12h, pour parler de la mobilisation des gilets jaunes.

Sur le plateau, Rebecca Benbourek recevra des représentants des gilets jaunes, des élus politiques et des experts pour décrypter la situation et créer le débat.

Voici une encadré qui relate les trois premières semaines de mobilisation :
 


La liste des invités annoncés :
  • Ambre Faublée, gilet jaune d'Indre-et-Loire
  • Laudin François, gilet jaune du Loiret
  • Jimmy Louis, gilet jaune d'Indre-et-Loire
  • Yannick Lhomme, gilet jaune
  • Bruno Berger, syndicat Alternative Police Loiret
  • Caroline Janvier, députée (LaREM) du Loiret
  • Nicolas Sansu, maire (PCF) de Vierzon (Cher)
  • Philippe Vigier, député (UDI) d'Eure-et-Loir
  • Charles de Gevigney, conseiller régional (Rassemblement National)
  • François Bonneau, président (PS) du Conseil régional
  • Vanik Berberian, président de l'Association des Maires Ruraux de France
  • Pierre Allorant, politologue
  • Michèle Colombel, consultante en stratégie militante

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Images gilets jaunes hélico Loiret -Vibration

Les + Lus