• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • POLITIQUE

Chambord : neuf chantiers pour célébrer les 500 ans du château

En 2019, Chambord fêtera ses 500 ans. / © GUILLAUME SOUVANT / AFP
En 2019, Chambord fêtera ses 500 ans. / © GUILLAUME SOUVANT / AFP

En 2019, l'un des plus célèbres châteaux de France fête son anniversaire. Architectes, artistes, viticulteurs sont déjà à l'oeuvre pour souligner encore davantage la magie du lieu. 

Par Yacha Hajzler

L'an prochain, le plus grand château de la Renaissance fête ses 500 ans. De la restauration des lanternes à la production de vin, Chambord ne lésine pas pour célébrer dignement l'événement. 

L'objectif de ces initiatives ? Présenter aux visiteurs un château tel qu'il avait été pensé par François Ier et Léonard de Vinci, son architecte, mort quelques mois avant le début du chantier. 

"Utopie", "cité idéale", "paradis terrestre", c'est dans cet esprit que le domaine royal avait été pensé, selon Jean d'Haussonville, directeur général du Domaine national de Chambord.
 

Architecture : nouvelle jeunesse pour Chambord


Beaucoup, parmi le million de visiteurs annuels, ignorent sans doute, par exemple, que François Ier avait fait venir de Bourgogne en 1518 un cépage qu'il avait fait implanter à Romorantin. Petit coup de pouce au vin de Chambord : un chai et une plantation de 14 vignes biologiques, entamée en 2015, feront partie des nouveautés. 
 
Les nouvelles vignes de Chambord ont été plantées en 2015. / © GUILLAUME SOUVANT / AFP
Les nouvelles vignes de Chambord ont été plantées en 2015. / © GUILLAUME SOUVANT / AFP

Côté architecture, la maison a fait appel à une pointure. Philippe Villeneuve, architecte des monuments historiques, en charge de Notre-Dame de Paris, a pour mission de restituer des ornements de plomb ayant disparu après la Révolution, et de redorer le sommet des lanternons (petite lanterne placée au sommet d'un dôme ou d'un escalier, ndlr). 

En tout, dix-huit projets d'architecture "Chambord 2019" chercheront à "relancer l'utopie architecturale" du lieu, selon Jean d'Haussonville.

Un nouvel éclairage "romantique" illuminera les façades. Les 32 km de murs de clôture commenceront à être restaurés par un chantier d'insertion, et un potager de permaculture donnera une touche écologique.
 

Exposition ou balade sur la Loire ? 


Une mise en scène intérieure de la Cour itinérante de François Ier et de son ambiance seront possibles grâce aux décors textiles conçus par le décorateur Jacques Garcia.

Une grande exposition "L'utopie à l'oeuvre" sur 2.000 m², montrera l'implication de Léonard de Vinci dans les plans d'origine du château. 150 oeuvres de 34 collections, dont trois feuillets du Codex Atlanticus prêtés par la Biblioteca Ambrosiana de Milan, seront exposés. 

En clôture des célébrations, un "voyage de la pierre sur la Loire" entre Tours et Saint-Dyé. L'itinéraire ne doit rien au hasard : il commémore le voyage en bateau des blocs de pierre venant des carrières de tuffeau vers le chantier du château. 
 

Sur le même sujet

L'Agence de l'eau Loire-Bretagne et l'urgence écologique

Les + Lus