VIDEO. Concert de Sting à Chambord : GRANDE, le groupe folk-rock de Tours, devant 20 000 personnes

Publié le Mis à jour le
Écrit par Thomas Hermans

Le duo, devenu quatuor, originaire de Tours, GRANDE, se produit en première partie de Sting ce 28 juin 2022. La star britannique investit le parc du château de Chambord, dans le Loir-et-Cher, devant 20 000 personnes.

Vivez le Festival Interceltique : Le Festival Interceltique de Lorient 2022

Sting aura su se faire attendre. Reporté deux fois, le concert de l'ex-chanteur de The Police était au départ prévu en pleine pandémie de Covid-19 à l'été 2020. Mais Chambord s'est accroché : Sting joue ce soir devant 20 000 personnes, avec, en fond, le château. Un cadre idyllique pour lui, mais aussi pour ses premières parties, au nombre de trois, dont le groupe tourangeau GRANDE.

Dans les coulisses du groupe :

Au départ un duo entre la violoniste Chloé Boureux et le chanteur-guitariste Gabriel Debray, le groupe folk-rock a récemment enrichi son line-up d'une batteuse et d'une contrebassiste. "On a beaucoup exploré ce qu'on pouvait faire à deux", explique Gabriel, à quelques heures de ses premiers pas sur la scène loir-et-chérienne. Pour lui, avoir deux acolytes de plus est une manière d'avoir "plus de volume" sonore, "de nouvelles énergies", et d'être "plus crédibles sur de grandes scènes comme celle-ci".

"Le max qu'on ait fait, c'était dix fois moins !"

Car, pour eux, ce concert à Chambord est une première devant une si grande foule : "Le max qu'on ait fait, c'était dix fois moins !" Venant de Tours, les deux voyaient Chambord comme "le lieux des sorties scolaires quand on était gamins", s'amuse Chloé. "C'est le roi des châteaux de la Loire, ajoute Gabriel. On passe pas devant en se disant : "Tiens, ça ferait un bon spot pour un concert", on se dit juste qu'on irait bien visiter avec les parents."

Pour venir jouer ici, le groupe a été encouragé par la Fraca-Ma, la fédération des musiques actuelles de la région Centre-Val de Loire, avant une validation de l'artiste, Sting en personne. "Ou de son staff, on ne va pas se le cacher." Les deux musiciens ont croisé la star dans l'après-midi. "Je lui ai dit bonjour, il m'a répondu "Mmmh", mais très gentiment !", raconte Gabriel Debray. Pour eux, The Police, c'est "une madeleine, ce que nos parents écoutaient quand on était petits", se souvient Chloé Boureux. Le chanteur, lui, "les aime parce que ils sont parmi les fondateurs du punk".

Ce soir, le groupe tourangeau prévoit de faire "comme d'habitude, c'est la meilleure façon de faire bien, c'est stressant devant tout ce monde..." Au programme : des morceaux connus de leurs fans, mais aussi des chansons "qu'on a pas encore gravées dans le marbre". Dans les prochains mois, le groupe poursuit une tournée en France. Et puis "on est en train d'écrire un album", tease Chloé. Leur premier depuis leur EP Chasing the Giant en 2020. Peut-être auront-ils puisé de l'inspiration à Chambord : à quelques heures du concert, Sting leur a cédé sa loge dans le château, préférant le barnum auparavant dédié aux Tourangeaux.