Laurent Guerre-Genton, propriétaire du château des énigmes à Fréteval : "Acheter un château est un engagement total"

Le château du Rocheux appelé "le château des énigmes" à Fréteval dans le Loir-et-Cher a une histoire très particulière. Après avoir été un hôtel-restaurant, il a été acheté aux enchères à Blois en 1998 par Laurent Guerre-Genton. Il raconte comment il est devenu propriétaire de château à 40 ans. 

Laurent Guerre Genton, le propriétaire du château du Rocheux à Fréteval dans le Loir-et-Cher
Laurent Guerre Genton, le propriétaire du château du Rocheux à Fréteval dans le Loir-et-Cher © Marine Rondonnier-France TV

Laurent Guerre-Genton a grandi loin de l'aristocratie dans un hôtel tenu par ses parents. Mais habitué des grandes bâtisses, il avait pour rêve d’un jour acheter un château.

Par hasard, en 1998, à 40 ans alors qu’il travaille lui aussi dans l’hôtellerie, il voit une annonce dans le journal :" château à vendre aux enchères" à Fréteval dans le Loir-et-Cher. 
 
Le château du Rocheux dit "château des énigmes" à Fréteval au coeur d'un parc de 18 hectares.
Le château du Rocheux dit "château des énigmes" à Fréteval au coeur d'un parc de 18 hectares. © Marine Rondonnier-France TV

Un coup de coeur familial

Laurent Guerre-Genton vient repérer les lieux tous les samedis avec sa femme et ses trois enfants. La petite famille se projette. " Tiens, on se réunira autour de ce vieux cèdre. Tiens on fera du vélo dans l’allée… "

La vente est reportée de quelques mois. Puis Laurent se rend à la vente aux enchères à la bougie à Blois. Le banquier refusait pourtant de le suivre : " Un château, vous ne vous rendez pas compte… On ne vous suit pas, "se rappelle le propriétaire du château des énigmes. Laurent tient beaucoup à ce projet de vie. Il finira par convaincre son entourage et des soutiens financiers que cet achat n'est pas un coup de folie. 

De Gérard Depardieu à la vente aux enchères 

Le château du Rocheux a été un hôtel-restaurant pendant tout le 20ème siècle. Il était adossé à un studio d’enregistrement où des comédiens comme Gérard Depardieu venaient enregistrer des doublages et des voix de dessin animé.
Les équipes dormaient et mangeaient à l’hôtel. Une petite économie qui s’effondre en 1992, à la fermeture de la 5, la chaîne qui faisait travailler le studio.

Les propriétaires de l’hôtel vendent le studio, puis les meubles de l’hôtel puis l’hôtel…

En 1998, Laurent va l’acheter l'équivalent de 200 000 euros. "C'est le prix d'une jolie maison avec un peu plus de terrain et de pièces", s'amuse aujourd'hui le père de famille. 
 

Je n'ai pas pris une journée de vacances hors du château en 22 ans.

Laurent Guerre-Genton, propriétaire du château des énigmes à Fréteval.



"Quand nous sommes arrivés, il n’y avait pas une ampoule, des fuites partout, la toiture à refaire… Mais je me suis dit que maintenant il fallait assumer : quand on achète ce genre d’endroit qui a traversé les siècles, on se doit de le rendre en meilleur état qu’on ne l’a trouvé. »

 Alors Laurent travaille beaucoup, les travaux intérieurs, le parc de 18 hectares…" Je n'ai pas pris une journée de vacances hors du château en 22 ans. Quand on achète un domaine comme celui-ci, c'est un engagement total". 

 

Le château du Rocheux à Fréteval dans le Loir-et-Cher est devenu le château des énigmes en 2014.
Le château du Rocheux à Fréteval dans le Loir-et-Cher est devenu le château des énigmes en 2014. © Marine Rondonnier-France TV
 

Des chambres d'hôtes au parcours des énigmes 

Laurent vit avec sa femme et ses trois enfants dans le château.

"400 mètres carré à cinq c’est top, malgré les pleins de fuel annuels à 11 000  euros…", rappelle-t-il. 

 " Dans le reste du château, on a créé des chambres d’hôtes pour financer les travaux. Ma femme s’occupait des chambres d’hôtes, moi du château et des extérieurs". Pendant 16 ans, le couple tient avec cette organisation mais il commence à s'épuiser. 

" A l’approche de la soixantaine, je me suis dit qu’il fallait ouvrir aux visiteurs avec un concept. Dans ce château très charmant, il n’y a pas de meubles extraordinaires, des grandes peintures, d’histoire très marquante. Alors je me suis lancé dans le concept de château des énigmes."

En 2014, le château du Rocheux devient le château des énigmes. Il attire 25 000 visiteurs par an.

"Avec l'escape game, cela nous permet d’assurer l’entretien courant et de réinjecter de l’argent dans le château."
 
Le château des énigmes de Fréteval dans le Loir-et-Cher attire 25 000 visiteurs chaque année
Le château des énigmes de Fréteval dans le Loir-et-Cher attire 25 000 visiteurs chaque année © Marine Rondonnier-France TV
 

200 000 euros investis dans le nouveau parcours

Pour que l'entreprise fonctionne, Laurent doit investir régulièrement. "On a entièrement refait le parcours des énigmes cette année : 200 000 euros d’investissement qu’on aurait amorti sur 5 ans s’il n’y avait pas eu le Covid. Mais ça va aller… Le département nous a acheté 15 000 entrées à 11 euros. Cela nous donne de la trésorerie pour passer le cap". 

Laurent Guerre-Genton est un optimiste qui a les pieds sur terre. Il avance pas à pas avec un seul objectif : améliorer sa grande maison et ne pas mettre en danger sa famille.
"Ce château c’est notre maison, c’est tout ce qu’on a. On doit en prendre grand soin pour un jour le céder à quelqu’un d’autre. "  

Le site du Rocheux existe depuis 1238. C'est un des plus anciens châteaux du Loir et Cher.
 
Page été réalisée par Marine Rondonnier, Sanaa Hasnaoui, Samuel Foucault et Anne-Astrid Grandveau :

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
patrimoine culture idées de sorties sorties et loisirs à l'antenne vos rendez-vous éducation société histoire
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter