Loir-et-Cher : le ZooParc de Beauval recrute 300 saisonniers

Le ZooParc de Beauval va lancer dans quelques jours sa nouvelle saison touristique en inaugurant une gigantesque construction : le dôme équatorial, une serre tropicale reconstituée. Pour cette saison, le ZooParc recrute 300 saisonniers et organise ce samedi 11 janvier un forum pour l’emploi.

Le dôme équatorial du ZooParc de Beauval
Le dôme équatorial du ZooParc de Beauval © Isabelle Racine / France Télévisions
Le ZooParc de Beauval a connu lors des dernières vacances scolaires de Noël un pic de fréquentation avec 30 000 visiteurs sur la période, soit une augmentation de 22 % (chiffres du ZooParc). En 2019, il y a eu 1 600 000 visiteurs, ce qui représente un nouveau record pour le parc. On est loin des 12 000 visiteurs lors de l'ouverture du zoo en 1980.
La saison va réellement commencer le 8 février avec l’ouverture au public du dôme équatorial, une atmosphère tropicale abritant de nombreux bassins. C'est la nouvelle attraction de Beauval : une strucure assez monumentale qui devrait attirer beaucoup de visiteurs.

300 contrats

Pour faire face à cette nouvelle saison touristique, Beauval a besoin de main d’œuvre : 300 postes en Contrat à Durée Déterminée sont à pourvoir dans une soixantaine de métiers différents, des postes qualifiés et d'autres moins. 180 postes pour le fonctionnement du zoo : des équipiers pour la restauration rapide, des vendeurs pour la boutique, des agents d'accueil, de sécurité et d’entretien.
En hôtellerie-restauration, le zoo a besoin de 120 saisonniers pour le service de la cuisine et des étages : des chefs de partie, des commis de cuisine, des plongeurs, des serveurs, des valets de chambre, des réceptionnistes pour des contrats 8 mois au maximum et qui commencent pour les premiers dès le 1er février prochain.
Pour Véronique Brillard, directrice-adjointe des hôtels du Zooparc de Beauval : "Il est compliqué de recruter des personnels en cuisine et pour le service des étages. Ces deux secteurs sont en flux tendu au niveau national et nous, en région, nous en subissons les conséquences."

Un forum emploi, 7ème édition

Comme chaque année, un forum de l’emploi est organisé en partenariat avec Pôle Emploi pour permettre aux candidats de se présenter. Les candidats doivent impérativement s'inscrire au préalable et apporter leur CV : ils passeront un entretien ce samedi 11 janvier de 14h à 18h à l'hôtel "Les Hauts de Beauval".

L’emploi au ZooParc de Beauval : quelques chiffres

En 2019, ce sont 820 salariés en haute saison tous types de contrats confondus (CDI et CDD) soit 600 équivalents temps plein et 450 CDI.
60 emplois créés avec l'ouverture du dôme
Prévisions pour 2020 : 1 000 salariés en CDI et CDD.

Le dôme équatorial

En 2020, le zoo se dote d’une nouvelle attraction : un immense dôme équatorial. Cette serre aux dimensions hors normes (40 mètres de haut, d’une superficie d’un hectare pour un investissement de 40 millions d’euros) emploiera 60 personnes en CDD ou en CDI. Avec ce nouvel équipement, l’objectif  pour Rodolphe Delord, le directeur général du Zooparc de Beauval, est "d’accueillir les animaux dans de très bonnes conditions, de faire rêver le public et de le sensibiliser à  la conservation de la biodiversité".
Avec l’idée, bien sûr, d’accueillir encore plus de visiteurs : ils étaient 1 600 000 en 2019. La direction du parc estime qu’il faudra deux heures pour faire le tour du dôme tropical : la visite s’effectuera toute l’année, quelle que soit la météo et permettra donc d’accueillir les visiteurs tout au long de l’année et de manière régulière. La conséquence première sera de lisser la fréquentation et d’écrêter les pics que sont, par exemple, les longs week-ends de printemps. Le parc ne devrait plus connaitre de "saison touristique" au sens premier du terme mais plutôt "d’année touristique".

Avec une saison allongée, les salariés en CDD pourraient se voir proposer un CDI : "Plus nous recevons de visiteurs en hiver, plus nous pourrons titulariser nos salariés en CDI." Rodolphe Delord
Avec les 1 600 000 visiteurs en 2019, le zoo a battu un nouveau record. Avec cette nouvelle attraction, la fréquentation devrait certainement encore augmenter : la direction du zoo espère atteindre les 2 millions dans les deux à trois ans.
 
Un petit singe jaune  : le saïmiri
Un petit singe jaune : le saïmiri © Isabelle Racine / France Télévisions
 

Le problème du logement

Il n’est pas toujours facile pour les saisonniers qui viennent travailler à Beauval de trouver un logement. Le problème est récurrent. C’est un peu la débrouille et cela peut se transformer en véritable casse-tête pour certains CDD. La direction du parc ne nie pas le problème, elle nous indiqué qu’elle a racheté des appartements autour du parc et qu’elle les met à disposition des salariés qui peuvent les occuper, parfois en la colocation. Une résidence de 80 logements à caractère social va être construite sur la commune de St-Aignan : elle ouvrira dans deux ans.
Une crèche est en construction pour accueillir les enfants des salariés : elle ouvrira à côté du parc en juillet prochain.

50 000 euros pour l'Australie

Suite aux incendies en Australie, Beauval débloque un fonds d'urgence de 50 000 € et lance une campagne de collecte de dons organisée par Beauval Nature. (L'association Beauval Nature agit pour la conservation des espèces et la protection de la biodiversité avec 50 programmes de conservation soutenus à travers le monde pour un montant d'1 million d'€ annuel).

 







 
Le dôme équatorial
Le dôme tropical reconstitue une atmosphère chaude et humide. L’idée de la structure est de tourner autour de l’équateur : Amérique du Sud, Afrique, Madagascar, les Seychelles, l’Indonésie, la Malaisie et de voir les animaux de ces régions comme les lamentins, les anacondas, les poissons ou les saïmiris, les petits singes jaunes...
Plus de 200 espèces (poissons, oiseaux, reptiles, amphibiens, invertébrés et mammifères)
Superficie : 1 hectare soit un terrain de football. Hauteur : 40 mètres, soir un immeuble de 10 étages
2 ans et demi de travaux
Coût : 40 millions
Des restaurants et des salles de séminaires

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
zooparc de beauval animaux nature zoo emploi économie