Municipales : le quotidien de Chantal Meersschaut, maire d'une commune rurale, Souvigny-en-Sologne

Chantael Meersschaut, Maire de Souvigny-en-Sologne / © Mairie de Souvigny-en-Sologne
Chantael Meersschaut, Maire de Souvigny-en-Sologne / © Mairie de Souvigny-en-Sologne

#Municipales2020 : nous sommes allés à la rencontre de maires de communes rurales du Centre-Val de Loire pour tirer leurs portraits dans le cadre des élections municipales à venir. Comment ces élus de proximité voient leurs mandats ? Leur territoire ?

Par Faïza Garel

Chantal Meersschaut est maire de Souvigny-en-Sologne depuis 1989... Un petit village du Loir-et-Cher, situé à 12 km de Lamotte-Beuvron. 515 habitants au dernier recensement. Avant de devenir maire de sa commune, cette expert-comptable connaissait bien le conseil municipal, elle y est élue depuis 1977. À l'époque, elle n'a que 24 ans. 
 


La Commune ? C'est son "bébé"! 

Elle vit bien son mandat et elle aime son village. D'ailleurs, "pour être maire d'une petite commune il faut aimer les gens", dit-elle, "sinon on est vite découragé". Si son mandat a évolué avec le temps et qu'il est plus compliqué c'est que le monde a aussi changé.

Aujourd'hui c'est du chacun pour soi.

Exemple de difficulté : faire des travaux. Car il n'y a plus les mêmes moyens. Les financements sont plus difficiles à trouver. Il faut en chercher "à droite, à gauche". En ce moment, elle se consacre à son prochain chantier : remplacer les vieux réseaux d'eau potable. Les responsabilités, même si elles sont nombreuses ne lui font pas peur.

Quand on est maire, il faut, selon elle, savoir faire face aux imprévus. Récemment, l'arrivée des gens du voyage a ému sa petite commune et l'a fortement mobilisée. Il a fallu appeler toutes les autorités. Cela faisait 15 ans que ça n'était pas arrivé.
 

Se représentera-t'elle en 2020 ?

Même si l'échéance approche, elle ne se pose pas encore la question. Et pour passer le relais il faut trouver des successeurs. Parfois, elle trouve son mandat un peu pesant, un peu lourd. Elle trouve aussi que les gens sont de plus en procéduriers. Certains nouveaux venus dans sa commune de Souvigny-en-Sologne veulent à la fois les avantages de la ville et de la campagne. Alors qu'au quotidien il faut se battre pour garder des commerces.

CARTE INTERACTIVE : retrouvez les portraits des maires de nos villages en cliquant sur leur photo. ​​​​​​
 
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Réaction de Marc Sarreau après sa victoire sur le Tour de Vendée

Les + Lus