• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • POLITIQUE

Présidence de LR : Guillaume Peltier candidat ?

Guillaume Peltier sur le plateau du 19/20 de France 3 Centre Val de Loire le 19 mars 2018
Guillaume Peltier sur le plateau du 19/20 de France 3 Centre Val de Loire le 19 mars 2018

Invité de Caroline Roux dans Télé Matin, le député de Loir-et-Cher a confirmé son intérêt pour la fonction, vacante depuis le départ de Laurent Wauquiez, de président du parti Les Républicains. Actuellement en phase de consultation, il prendra sa décision d'ici la fin du mois de juin.

Par France 3 Centre-Val de Loire

"Plus les jours passent, moins je l'exclus." Questionné par la présentatrice de la rubrique les 4 vérités, Guillaume Peltier n'a pas esquivé le sujet. Oui il réfléchit à une éventuelle candidature pour devenir le nouveau leader de la droite parlementaire ou du moins de ce qu'il en  reste. "Je consulte beaucoup. Je rencontre les présidents de fédérations et les ténors de notre famille politique."

Le créateur du courant de la Droite Forte qui a longtemps milité pour le retour au premier plan de Nicolas Sarkozy a listé les qualités qui pourraient faire de lui l'homme de la situation :
"Je n'ai pas été ministre. Je suis un nouveau député élu en 2017. J'ai été élu local. J'ai remporté la dernière élection interne des courants. Chacun sait que je suis populaire auprès des militants mais je ne suis pas le seul."

Avec ou sans Jacob


A l'heure actuelle, le nom le plus consensuel semble être celui du président du groupe LR à l'Assemblée Nationale, Christian Jacob. Selon le Journal du Dimanche, beaucoup d'élus préfèrent soutenir cette figure rassembleuse plutôt que de confier les clefs du parti à quelqu'un de plus ambitieux et de plus clivant comme Guillaume Peltier. En un sens, les projets affichés par Guillaume Peltier viennent renforcer la position de Christian Jacob mais pour l'heure, l'ex-maire de Neung-sur-Beuvron ne cherche pas le conflit et annonce en même temps qu'il pourrait se ranger derrière Christian Jacob si les débats sur la ligne politique ont été tranchés à temps.

Un éventuel ticket Jacob-Peltier ne suffirait pas pour autant à rassembler toutes les tendances de la droite car Geoffroy Didier, co-fondateur du courant La Droite Forte avec Guillaume Peltier, n'exclut pas de poser sa candidature si ses idées ne sont pas représentées.

Sur le même sujet

Indre-et-Loire : un Rabelais de poche aux enchères le 16 juin

Les + Lus