Théâtre: la Compagnie du Hasard, basée en Loir-et-Cher, investit la capitale

La troupe dans son écrin parisien : "le dernier songe de Shakespeare", à découvrir jusqu'au 17 février au théâtre de l'épée de bois / © Ch. Chapiotin
La troupe dans son écrin parisien : "le dernier songe de Shakespeare", à découvrir jusqu'au 17 février au théâtre de l'épée de bois / © Ch. Chapiotin

La dernière création de la Compagnie du Hasard, troupe de théâtre basée en Loir-et-Cher, se joue actuellement à la Cartoucherie de Vincennes. "Le dernier songe de Shakespeare", à découvrir jusqu'au 17 février au théâtre de l'épée de bois.

Par Christelle Chapiotin

"Le monde entier est un théâtre, Et tous, hommes et femmes, n'en sont que les acteurs."

Les comédiens de la Compagnie du Hasard ont quitté leur écrin loir-et-chérien, à Feings, tout près de Contres, pour investir une nouvelle salle de jeu, au coeur du bois de Vincennes.  En pénétrant dans l'enceinte du théâtre de l'épée de bois, Danièle Marty, comédienne et directrice de la Compagnie, s'avouait particulièrement émue d'évoluer dans ce lieu :

C'est particulièrement important pour la Compagnie qui n'a jamais joué à  Paris pour une série. C'est d'autant plus important que c'est ici que Nicolas Peskine, le fondateur de la Compagnie du Hasard, a débuté. En quelque sorte, la boucle est bouclée.

Nicolas Peskine était un amoureux du théâtre qui a su faire partager sa passion, il a d'ailleurs une salle à son nom à Blois, là où tout a commencé il y a maintenant 40 ans. A sa mort, en 2001, ses partenaires ont poursuivi l'aventure, à Blois d'abord, puis à Feings, au théâtre du Grand Orme. C'est là que la troupe a présenté en juillet dernier sa toute dernière création "le dernier songe de Shakespeare".

La Compagnie du Hasard présente sa dernière création
"Le dernier songe de Shakespeare" a été joué pour la première fois en juillet dernier à Feings, au théâtre du Grand Orme - France 3 Centre-Val de Loire - Ch. Chapiotin, E. Breil, L. Amblard, C. Girardeau

La pièce a été écrite et mise en scène par Bruno Cadillon, qui incarne Shakespeare dans cette pure fiction faisant référence à l'existence du dramaturge anglais, dont  personne ne connaît réellement l'histoire. 

"Le dernier songe de Shakespeare" a connu un gros succès sur ses premières dates cet été en Centre-Val de Loire, le défi parisien n'en était que plus excitant.

A la rencontre d'un autre public, dans un autre environnement et une autre atmosphère. A quelques jours de la première à la Cartoucherie, les comédiens étaient peu-être un peu fébriles, mais surtout impatients.

Théâtre : la Compagnie du Hasard, basée en Loir-et-Cher, investit la capitale

"Regarde avec tes oreilles", le mystère Shakespeare vu par la Compagnie du Hasard, à savourer sans modération, à Paris jusqu'au 17 février, retour  en région au printemps. 

Sur le même sujet

toute l'actu théâtre

Musée Girodet à Montargis : un musée rénové (épisode 1/4)

Les + Lus