Tournée d'automne de l'Adie : "Notre objectif est d'aider les habitants qui ont besoin de financement pour leur projet professionnel"

L'Adie, Association pour le droit à l'initative économique, existe depuis trente-cinq ans mais souffre d'un manque de notoriété. Après Bourges la semaine dernière et Châteauroux cette semaine, le bus de l'association fera escale à Vendôme le 10 octobre puis le 12 et 13 octobre dans les quartiers de Blois.

En 2022, l’Adie Centre-Val de Loire a financé 833 personnes porteuses de projet professionnel de la région pour un montant total de 3,86 millions d'euros. 

"Beaucoup trop de porteurs de projets, de demandeurs d'emploi ne connaissent pas l'Adie et pensent que la création d'entreprise est impossible pour eux, explique Aurélie Buffault, directrice territoriale adjointe Adie Centre-Val de Loire. Grâce à notre agence mobile, nous venons à leur rencontre pour échanger sur leur projet professionnel et leur montrer que chacun peut entreprendre grâce à l'Adie et l'ensemble de nos partenaires de la création d'entreprise."

La semaine dernière, le bus de l'Adie était dans les quartiers de la politique de la Ville de Châteauroux. Cette semaine, il est à Bourges et la semaine prochaine il sera à Vendôme puis à Blois. " Au printemps nous avions fait une tournée en milieu rural. Là, nous axons sur les habitants des quartiers qui ont souvent plein d'idées pour créer leur entreprise mais qui n'osent pas surtout parce qu'ils ne savent pas qu'on existe".

Dans le bus, il y a un conseiller en charge des territoires et un bénévole. L'Adie n'a pas la même force de frappe que les banques. Elle a besoin d'aller à la rencontre de son public et de favoriser le bouche à oreille. "Aujourd'hui la majorité des gens qu'on accompagne sont un peu en dehors des radars. Ils se sont lancés dans la création de leur entreprise seuls sans accompagnement puis ils ont entendu parler de nous. L'objectif de cette tournée est vraiment d'aller à la rencontre de gens qui ne nous connaissent pas et qui sans le bus de l'Adie passeraient à côté des informations dont ils ont besoin pour créer leur entreprise". 

Jusqu'à 15 000 euros

L’Adie est une association nationale reconnue d’utilité publique qui défend l’idée que chacun, même sans capital, même sans diplôme, peut devenir entrepreneur, s’il a accès à un crédit et à un accompagnement professionnel.

L'association peut financer un projet professionnel jusqu'à 15 000 euros mais en moyenne les porteurs empruntent entre 3000 et 4000 euros. Les porteurs de projet se tournent vers l'Adie quand les portes des banques se ferment. Allocataires des minima sociaux, absence d'apport personnel, il est de plus en plus difficile d'avoir accès à un prêt bancaire professionnel. "Ce que l'on voit de plus en plus ce sont des gens qui ont du mal à trouver des financements auprès des banques pour financer un véhicule professionnel, pour les vendeurs ambulants par exemple. Nous avons aussi des projets de coiffeur à domicile, d'artisans à leur compte ou encore des prestataires de services pour l'entretien des espaces verts des particuliers. Nous sommes spécialistes des toutes petites entreprises", constate Aurélie Buffault.

Un fort taux de pérennité des entreprises accompagnées

Si l'Adie s'adresse à des projets qui n'ont pas accès à des financements des banques classiques, le taux de pérennité des entreprises qu'elle finance est supérieur au taux de pérennité de la création d'entreprise en France. "Trois ans après l'obtention d'un crédit à l'Adie, on est à un taux de pérennité des entreprises de 81 %.  Et pourtant ce sont des projets qui n'avaient pas réussi à avoir des accords bancaires classiques", s'enthousiasme Aurélie Buffault. 

Selon l'INSEE, le taux de pérennité des entreprises avec un financement bancaire classique est de 73,6% après trois ans. (Insee-2021).

Où trouver le bus de l'Adie dans le Cher et le Loir-et-Cher ? 

  • jeudi 5 octobre de 14h00 à 16h00 : épicerie solidaire du Val d'Auron, 10, bis rue Eirik Labonne à Bourges
  • vendredi 6 octobre de 16h00 à 19h00 : centre associatif le Hameau de la fraternité, 29 rue Louise Michel à Bourges
  • mardi 10 octobre de 10h00 à 12h00 dans le Quartier des Rottes à Vendôme
  • mercredi 12 octobre de 10h00 à 13h00 sur le Parking du Carrefour Market Blois Chavy à Blois
  • jeudi 13 octobre de 14h00 à 16h30 Place Lorjou à Blois.