• FAITS DIVERS
  • SOCIÉTÉ
  • DÉCOUVERTE
  • ECONOMIE
  • CULTURE
  • POLITIQUE

Loir-et-Cher, la rivière de la Cisse asphyxiée

La rivière la Cisse (Loir-et-Cher) s'asphyxie / © France 3 Centre-VDL
La rivière la Cisse (Loir-et-Cher) s'asphyxie / © France 3 Centre-VDL

La rivière de la Cisse s'asphyxie à cause des déchets et de la vase. Une opération d'auto-curage vient d'être lancée. Elle fait appel au bon vouloir des nombreux propriétaires pour ouvrir leurs vannes, seule solution pour assainir le cours d'eau

Par Elsa Cadier

Alerte à l'asphyxie des espèces 

Déchets en tout genre, vases et algues asphyxiantes, la rivière de la Cisse, qui prend sa source à Lorges près de Pontijou et se jette dans la Loire à Vouvray, ne respire presque plus. Les espèces aquatiques qui s'y trouvent sont menacées d'extinction, surtout en période estivale. 

Depuis deux ans le syndicat mixte du bassin de la Cisse contrôle les eaux, prend la température et analyse des échantillons. Le constat est bien là : au delà de 17 degrés, les espèces meurent. L'augmentation de la température est due à l'eau stagnante, à la vase trop présente et à un manque d'oxygène. Seule solution pour assainir le cours d'eau : ouvrir les vannes et curer. 
Ouvrir les vannes pour sauver la Cisse / © France 3 Centre-VDL
Ouvrir les vannes pour sauver la Cisse / © France 3 Centre-VDL


Une opération de curage en cours

Depuis le premier décembre, une campagne d'auto-curage a été engagée et les propriétaires ont été mis à contribution. Mais la tâche est laborieuse. Sur 165 kilomètres, ils sont nombreux et certains sont parfois réticents. Pour l'heure, seuls une quarantaine a accepté de coopérer. De manière autonome, ils vont devoir ouvrir leurs vannes, les uns après les autres. Il faut aussi de nouvelles pluies pour assurer l'opération. 

L'auto-curage devrait durer trois mois, le temps pour le cours d'eau de s'oxygéner à nouveau, permettant ainsi aux espèces de migrer et d'éviter les inondations hivernales. 

La rivière de la Cisse traverse 3 zones naturelles : la Beauce, la Gâtine et la Vallée de la Loire. Elle est pourvue d'une végétation aquatique très dense et est source d'habitats pour les poissons. On y trouve des chevaines, des perches, des anguilles, des truites et des brochets. 

► Reportage S. Hasnaoui / JC Raczy
Intervenants : Ludovic COGNRAD, directeur et coordinateur du syndicat mixte du bassin de la Cisse, Jean-Louis SLOVAC, président du syndicat mixte de la Cisse
Les vannes de la rivière la Cisse s'ouvrent
La rivière de la Cisse s'asphyxie à cause des déchets et de la vase. Une opération d'auto-curage vient d'être lancée. Elle fait appel au bon vouloir des nombreux propriétaires pour ouvrir leurs vannes, seule solution pour assainir le cours d'eau - S. Hasnaoui / JC Raczy

 

Sur le même sujet

Reportage Fête de la lumière

Les + Lus