Vitesse à 90km/h : six nouvelles routes vont voir leur limite réhaussée dans le Loiret

Publié le
Écrit par Etienne Merle

Le Conseil départemental annonce rehausser la vitesse d'une partie de ses routes départementales, de 80 à 90 km/h. Une mesure qui entrera en vigueur, dès le 23 janvier 2023.

Le Conseil départemental du Loiret revient encore un peu plus sur la limitation de vitesse à 80 kilomètres par heure. Six nouvelles routes départementales (l'équivalent de 150 kilomètres) vont à nouveau repasser au seuil des 90 km/h. 

Une expérimentation probante

Une décision votée en juin 2022 et qui sera effective dès le 23 janvier 2023. Par communiqué, le Conseil départemental précise toutefois maintenir "les zones à 70 km/h"

C'est la deuxième fois que le Loiret revient sur cette limitation : en 2019, déjà, 10 % du réseau routier avait vu sa vitesse rehaussée : "Les données accidentologiques de cette première année de relèvement de la vitesse démontrent une tendance à la baisse des indicateurs par rapport à la période de novembre 2018 à novembre 2019, au cours de laquelle la vitesse était de 80 km/h", notait le Département pour justifier la décision. . 

 

"Les gens roulent déjà autour de 92 à 93 km/h en moyenne"

Pour autant, pas question de remettre les limitations à 90 km/h sur toutes les routes : "Ce n'est pas notre politique. Nous avons travaillé sur des tronçons spécifiques", explique Hervé Gaurat, le vice-président chargé de l'aménagement au Conseil départemental et maire du Malesherbois.

Nous avons analysé l'accidentologie sur ces cinq dernières années et nous nous sommes rendu compte qu'elle était plutôt liée aux comportements des personnes avec de la consommation de stupéfiants, d'alcool ou encore la fatigue, mais pas la vitesse

Hervé Gaurat, vice-président du conseil départemental du Loiret

Reste que la limitation à 80 km/h est entrée en vigueur, il y a quatre ans. L'étude du Conseil départemental porte donc essentiellement sur la diminution de vitesse demandée par le gouvernement : "quand on regarde l'historique, la vitesse ne change pas la donne", affirme Hervé Gaurat. 

Autre argument avancé par le vice-président, la vitesse moyenne des automobilistes enregistrée sur ses tronçons : "les gens roulent déjà autour de 92 à 93 km/h en moyenne", pointe l'élu avançant une décision "cohérente". 

Un débat toujours aussi polémique

Quelques mois après la mise en place des 80 km/h, en 2018, le gouvernement d'Edouard Philippe avait rapidement fait machine arrière face aux nombreuses critiques des automobilistes, notamment dans les territoires ruraux. L'État avait alors lâché du lest en laissant aux conseils départementaux le soin de statuer au cas par cas sur les limitations routières.

Résultat, le nombre de collectivités qui reviennent aux 90 km/h ne cesse de grandir ces dernières années. Dans l'hexagone, le Haut-Rhin, la Haute-Loire, la Saône-et-Loire ou encore la Charente-Maritime et les Vosges en sont quelques exemples.

La région Centre-Val de Loire n'est pas en reste puisque tous les départements sont également revenus aux 90 km/h sur certaines parties de leurs réseaux routiers. 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité