Après des mois de fermeture, le château de La Bussière rouvre les portes de ses parcs et jardins

La préfecture du Loiret a autorisé le 24 février 2021 la réouverture des parcs et jardins du château de La Bussière et ce tous les jours jusqu'au 7 mars prochain, ainsi que tous les weekends de mars. Une première depuis la fermeture du lieu le 30 octobre 2020. 

Après quatre mois de fermeture, le château de La Bussière (Loiret) rouvre les portes de ses parcs et jardins au public tous les jours jusqu'au 7 mars 2020 inclus et tous les weekends de mars.
Après quatre mois de fermeture, le château de La Bussière (Loiret) rouvre les portes de ses parcs et jardins au public tous les jours jusqu'au 7 mars 2020 inclus et tous les weekends de mars. © Château de La Buissière

"Nous sommes ravis de pouvoir enfin revoir nos visiteurs." Pour Clémentine Gentil, c'est un vrai soulagement. Et pour cause : la responsable du château de La Bussière n'avait plus vu déambuler les touristes dans les allées des parcs et jardins du lieu depuis le 30 octobre 2020, début du deuxième confinement en France. "Nous avions espéré retrouver le public au moment des fêtes de Noël, nous avions préparé l'événement pendant un mois. Mais malheureusement nous n'avions finalement pas pu ouvrir", poursuit-elle. 

60 hectares de parcs et jardins

C'est donc sur un "coup de tête" que la responsable du site a demandé le 24 février dernier à la préfecture du Loiret l'autorisation d'ouvrir les parcs et jardins du château, ainsi que la boutique. Une requête immédiatement acceptée : "Nous appliquons les gestes barrières habituels, gels et masques. Nous avons la chance d'avoir un terrain de 60 hectares, ce qui permet d'assurer la distanciation sociale. Enfin dans la boutique, nous avons instauré une jauge maximale de deux personnes à la fois", précise Clémentine Gentil.

Si le château n'est habituellement pas ouvert à cette période de l'année, la responsable l'assure, le parc dessiné par Le Nôtre et le jardin potager valent le détour : "Nous sommes à la fin de l'hiver, les jardins ne sont certes pas aussi fleuris qu'au printemps mais tout est en train de germer, c'est très beau à voir !"

Si l'avenir reste encore très incertain, Clémentine Gentil espère une réouverture de l'intérieur du château le 1er avril prochain pour la traditionnelle chasse aux oeufs. 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
region centre-val de loire patrimoine culture confinement santé société covid-19