Chasse : pour ou contre l'interdiction de la chasse le dimanche et les jours fériés ?

Le lundi 9 janvier 23, le gouvernement fera des annonces sur la chasse pour en sécuriser la pratique. Décidera-t-il d'instaurer une journée sans chasse ? C’est la grande question et elle fait polémique.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

La chasse est un sujet qui ne laisse personne indifférent. Il y a ceux qui sont pour, les chasseurs bien sûr, il y a ceux qui sont contre par respect pour la nature et les animaux. Et il y a ceux aussi qui ne sont ni pour ni contre mais qui aimeraient que tout le monde vive ensemble en se respectant.

En France, il y a 900 000 chasseurs pour une population de 67 millions de français ce qui en fait le pays européen le plus peuplé de chasseurs. Et la région Centre-Val de Loire est avec la Corse celle où les chasseurs sont les plus nombreux : 5,18% de la population chasse.

Pas d'annonce malgré les sondages

Depuis plusieurs mois, le gouvernement consulte sur le dossier "chasse" avec l’objectif suivant : en sécuriser mieux la pratique pour réduire le nombre d'accidents. Selon un sondage IFOP réalisé en décembre 2022 pour sept associations de protection de la nature, 78% des Français se disent favorables à un jour sans chasse : le dimanche. En outre, 70% ne se sentent pas "en sécurité" lorsqu'ils se promènent dans la nature en période de chasse.

Si cette hypothèse a beaucoup circulé ces dernières semaines, il semble que le gouvernement dans les annonces qu'il fera le lundi 9 janvier n’ira pas vers une interdiction de la chasse le dimanche ou durant les vacances scolaires.

En réaction à la possibilité d'un jour sans chasse, le président de la Fédération Nationale des Chasseurs Willy Schraen s'est insurgé ce vendredi 6 janvier 2023 sur France Info : "Je vous donne pas cinq ans et vous avez la ruralité à feu et à sang".

Pour une chasse plus respectueuse de la nature et de ses usages

Fort de l'impopularité croissante de la chasse, le député EELV Charles Fournier a déposé une proposition de loi en décembre 2022 pour interdire la chasse durant les week-ends, les jours fériés et pendant les vacances scolaires. Le texte vise également à abolir la chasse à courre, la chasse en enclos et toutes les chasses dites traditionnelles.

"C'est une proposition de loi qui reprend des propositions que nous portions pendant la campagne législative", explique le député écologiste de Tours. "Une majorité de Français y sont favorables car celui qui est armé fait peur à celui qui ne l'est pas."

Partager la nature

Pourtant, les pros et les-antis chasse semblent tous d'accord sur la notion de "partager de la nature" mais souvent les interprétations divergent. Alain Machenin, président de la fédération de chasse du Loiret n'est "pas d'accord" avec l'idée d'un jour sans chasse, estimant qu'il faut "partager la nature en respectant les pratiques des uns et les autres".

Sur le territoire de la forêt domaniale, 35 000 hectares, l'ONF (Office National des Forêts) a décidé que l'organisation de chasse à tir n'est pas organisée le week-end, indique Alain Machenin. La fédération départementale de chasse et celle de randonnée pédestre ont signé une convention de partenariat : quand celle de randonnée pédestre établit un circuit de randonnée, elle le dit à son homologue de la chasse qui en informe ses adhérents.

Le président de la fédération de chasse loirétaine estime aussi qu'en matière de sécurité beaucoup de choses sont déjà en place : "Quand on chasse, on place des panneaux sur les bords de route pour informer. On matérialise les postes et les angles de tir. Tous les chasseurs sont habillés avec des couleurs vives." Enfin, concernant l'alcoolémie, qui avait fait débat cet automne, Alain Machenin estime que l'alcool n'a pas sa place quand on chasse. Pour lui  : "quand on chasse, on ne boit pas"

Pas de chasse en France le mercredi entre 2000 et 2003

La mise en place d'un jour sans chasse dans la semaine ou de plusieurs est une demande régulière des associations de protections de la nature, des clubs de sport (randonnée ou cyclisme). Pourtant, si l'on remonte le temps, la France a connu une période avec un "jour non chassé".

C'était le mercredi et cela a duré trois ans : entre 2000 et 2003 dans le gouvernement de cohabitation de Lionel Jospin. Pour France Nature Environnement, le domaine public est à tous. Il revient aux chasseurs de prendre leurs précautions pour que la chasse se fasse en toute sécurité. Il est urgent de partager le temps et l'espace. Pour Guy Janvrot, secrétaire régional de France Nature Environnement, "il est indispensable de mettre en place une journée sans chasse". Cela peut être le samedi ou le dimanche.

D'autres mesures potentielles

Ce lundi 9 j'anvier, d'autres mesures pourraient être annoncées par le gouvernement. En premier lieu, justement, le contrôle de l’alcoolémie des chasseurs : comme pour les automobilistes, la limite serait fixée à 0.5 gramme par litre de sang. 

Deuxièmement, le gouvernement pourrait annoncer l'amélioration de la formation des chasseurs avec une remise à niveau décennale sur les règles de sécurité. Enfin, la création d'une application pour signaler les zones de chasse (et de non-chasse) aux promeneurs est aussi dans les tuyaux. L’objectif est de renforcer la sécurité.