Drogue : deux tonnes de pollen de cannabis saisies et un atelier de conditionnement démantelé dans le Loiret

Les deux tonnes de pollen de cannabis ont été saisies dans une ancienne gare reconvertie en habitations, à Chilleurs-aux-Bois (Loiret). / © France 3 Centre-Val de Loire
Les deux tonnes de pollen de cannabis ont été saisies dans une ancienne gare reconvertie en habitations, à Chilleurs-aux-Bois (Loiret). / © France 3 Centre-Val de Loire

Le procureur de la République a annoncé, ce vendredi 18 octobre, la saisie record de deux tonnes de pollen de cannabis et le démantèlement d'un atelier de conditionnement à Chilleurs-aux-Bois, dans le Loiret.

Par A.B.

Les gendarmes de la section de recherches d'Orléans, accompagnés du GIGN, ont permis la saisie de plus de deux tonnes de pollen de cannabis, dans la nuit du 14 au 15 octobre, à Chilleurs-aux-Bois (Loiret). Six personnes, âgées de 21 à 41 ans, tous originaires du département, ont été interpelées, confirme le procureur d'Orléans, Nicolas Bessone.

Les six personnes ont été déférées auprès du juge d'instruction pour y être mis en examen pour "détention, acquisition, transport, offre et cession de stupéfiants". Le parquet a recquis le placement en détention provisoire de l'ensemble des protagonistes.

Au moment de l'arrestation, quatre d'entre eux se trouvaient sur le lieu de stockage : une ancienne gare SNCF reconvertie en habitations. Cinq étaient connus des forces de l'ordre pour des délits de droit commun. Celui qui semblait diriger l'équipe, un homme de 35 ans, a déjà été impliqué dans divers trafic de stupéfiants.
 
 

"Plaisir d'offrir, joie de recevoir"

L'enquête, démarrée en février 2019, a permis de mettre la main sur cette importante quantité de pollen de cannabis, une drogue au fort taux de THC, et qui représenterait près de 20 millions d'euros à la revente. Le lieu de stockage servait également de "laboratoire de reconditionnement", selon les informations du procureur d'Orléans.

Divers outils ont donc été saisis dont une broyeuse, des appareils de congélation, des films plastiques et même des étiquettes flanquées de petits mots comme "Plaisir d'offrir, joie de recevoir".

Il s'agit de la deuxième saisie de pollen de cannabis dans le département en un peu plus d'un mois. Début septembre, 1,2 tonne avait été découverte à l'intérieur d'un poids lourds au niveau de l'aire de repos de Messas-Beaugency (Loiret), sur l'autoroute A10.
 

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Tout le monde peut prendre sa place

Les + Lus