Emploi : quelle place pour l'industrie en région Centre-Val de Loire en 2020 ?

En 2018, en Centre-Val de Loire, l’industrie représentait 141 400 emplois, soit plus de 22 % de l’emploi salarié privé, selon une étude consacrée à l'industrie dans notre région publiée par l’agence DEV’UP. Tour d’horizon des tendances fortes.

Image d'illustration des industries dans notre région
Image d'illustration des industries dans notre région © France Télévisions
Historiquement, la région Centre-Val de Loire n’est pas connue pour être l’une des plus industrialisées de France. Pourtant, elle se place au quatrième rang national en termes de taux d’emplois industriels en 2018. C’est le constat de l’étude publiée par l’agence régionale DEV’UP en décembre 2019.
 

Plus de 22 % des emplois sont industriels


Dans notre région, l’emploi industriel concerne en effet 22,4 % de l’emploi salarié privé total. Un chiffre supérieur à la moyenne nationale, qui s’élève à 16,3 %. "Cela situe la région dans le cœur industriel de l’Europe, parmi les grandes régions industrielles qui concentrent jusqu’à 30 % de l’emploi dans l’industrie", précise François Bonneau, président du Conseil régional et de l’agence DEV’UP.
 
Au total, la région Centre-Val de Loire compte 5 500 établissements industriels qui emploient plus de 141 400 personnes fin 2018. C’est l’industrie manufacturière, c’est-à-dire l’industrie de transformations des biens, qui domine largement dans la région : celle-ci pèse près de 89 % de l’emploi industriel.
   

1 750 employés chez Christian Dior


Sans surprise, le département du Loiret apparaît comme le département le plus industriel en termes d’établissements et d’effectifs. On trouve notamment à Saint-Jean-de-Braye, près d’Orléans, le producteur de parfums haut de gamme Christian Dior et ses 1 750 employés. Cet établissement représente la plus grande industrie de la région.

Par ailleurs, l’industrie pharmaceutique fait le dynamisme de certains petits bassins d'emploi spécialisés, comme à Chartres avec l’entreprise de santé danoise Novo Nordisk et ses 1 300 employés, ou encore les Laboratoires Servier à Gidy, qui emploient 900 personnes.
 
Si la région peut compter sur ces grands groupes, elle est surtout composée à 66 % d’entreprises de moins de 10 salariés, un taux proche de la moyenne française. Les secteurs les plus porteurs étant l’industrie agroalimentaire, l’équipement électrique, électronique et informatique, la métallurgie, ou encore le matériel de transport.
   

Un coup de pouce de l’État dans la région


Dans la région Centre-Val de Loire, neuf territoires industriels bénéficient d’un coup de pouce de l’État via le programme "Territoires d’industrie". Lancé fin 2018, ce dispositif vise à redynamiser l’industrie française, avec plus de 1,3 milliard d’euros annoncé pour la durée du quinquennat. Ces 9 territoires sont répertoriés dans la carte ci-dessous :
 
Capture d'écran de l'étude.
Capture d'écran de l'étude. © DEV'UP

L’un des défis majeurs du dispositif est de soutenir l’emploi dans le secteur. Un soutien important pour la région, puisque l’on apprend dans l’étude que le recours à l’emploi intérimaire n’a jamais été aussi élevé dans le secteur industriel en Centre-Val de Loire : en 2017, le personnel intérimaire représentait effectivement près de 11 % des charges des entreprises ayant leur siège sociaux dans la région, contre 9,1% quatre ans plus tôt. Un chiffre qui pose question sur la santé du marché de l’emploi dans notre région.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
industrie économie emploi region centre-val de loire entreprises