Loiret : Shiseido devrait supprimer 68 postes dans ses usines d'Ormes et de Gien

Les salariés des sites d'Ormes et de Gien du géant japonais de la cosmétique Shiseido ont été informés ce mercredi 28 avril de la mise en place prochaine d'un plan de sauvergarde de l'emploi concernant 68 postes. Un CSE extraordinaire doit se tenir entre salariés et direction en début de semaine.

L'entrée du site de Shiseido à Ormes, dans le Loiret, en 2010.
L'entrée du site de Shiseido à Ormes, dans le Loiret, en 2010. © Eric Piermont/AFP

Coup de massue pour les salariés : le géant japonais de la cosmétique Shiseido prévoirait de supprimer 68 postes au sein de ses usines de Gien et Ormes, selon des informations du syndicat Chimie Energie CFDT du Centre-Val de Loire. En tout, les deux sites situés dans le Loiret -les deux seuls de l'entreprise en Europe- emploient 600 personnes.

Les salariés ont été mis au courant ce mercredi 28 avril de la mise en place de ce plan de sauvegarde de l'emploi (PSE), dont les détails n'ont pas encore été communiqués. Un CSE extraordinaire doit réunir salariés et direction en tout début de semaine, selon la CFDT. La rédaction de France 3 Centre-Val de Loire n'est pas parvenue, pour l'heure, à entrer en contact avec la direction de Shiseido.

En 2019, l'entreprise avait investi 50 millions d'euros dans les deux sites loirétains, qui fêtaient alors leurs 20 ans.
Retrouvez le reportage, réalisé en avril 2019 par Corine Bian Rosa, Pierre-Dominique Lepais et François Belzeaux :

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
emploi cosmetic valley économie entreprises